BFMTV

Municipales à Paris: Benjamin Griveaux propose un "plan Marshall" pour le commerce de proximité

Benjamin Griveaux le 28 mars 2019

Benjamin Griveaux le 28 mars 2019 - Thomas Samson - AFP

Le candidat investi par LaREM a dévoilé ce mardi une série de mesures en faveur du commerce de proximité.

"Vous êtes le coeur battant de Paris". Dans une lettre ouverte, diffusée notamment sur les réseaux sociaux, Benjamin Griveaux part à la conquête du vote des artisans et commerçants de la capitale. Le candidat à la mairie de Paris, investi par LaREM, y présente un "plan Marshall" en faveur du commerce de proximité dans la capitale.

"Je ne compte plus les quartiers où Paris où les commerces de proximité disparaissent, victimes de la domination progressive d'un seul type de magasin et de la spéculation immobilière", écrit le candidat, évoquant aussi les difficultés des commerçants liés au "mouvement des gilets jaunes" ou de la grève.

Une "cellule d'urgence commerciale"

Partant de ce constat, Benjamin Griveaux propose une série de mesures comme la création d'une "cellule d'urgence commerciale" sous l'autorité du maire d'arrondissement, "qui aura des moyens humains et financiers pour aider les commerçants confrontés à une crise".

Il souhaite aussi la création d'un "fonds de solidarité commerçants doté de 15 à 20 millions d'euros pour soutenir les commerçants "dans les moments difficiles". Celui-ci serait financé par l'augmentation de la taxe de séjour dans les palaces, qui passerait de 5 à 10 euros.

Augmentation des places de livraison, ouverture le dimanche...

S'il est élu maire de Paris, Benjamin Griveaux revendique aussi une série d'actions sur le plan de la sécurité et de la propreté pour permettre aux commerçants "de travailler dans de meilleures conditions". Parmi ces mesures, il propose d'augmenter le dispositif de vidéo-protection "pour renforcer la sécurité dans les rues commerçantes" et d'attribuer à chaque quartier "un policier municipal référent".

Sur la gestion de l'espace public, Benjamin Griveaux promet par ailleurs d'augmenter le nombre de places de livraison en surface à proximité des commerces. Il prend aussi l'engagement d'augmenter dans chaque quartier le nombre d'artisans (boulangers, fromagers...) et de librairies, d'ici 2026. Enfin, il souhaite que les commerçants dans tout Paris aient "la possibilité d'ouvrir le dimanche". 

Carole Blanchard