BFMTV

Législatives partielles: des affiches-miroir à Strasbourg

Le député, un reflet des citoyens ?

Le député, un reflet des citoyens ? - Facebook du collectif "Ma Voix"

Afin de "faire de la politique autrement", le collectif alsacien "Ma Voix", qui a tiré au sort son candidat pour les législatives partielles, a collé des affiches-miroir dans Strasbourg.

Alors que le poste de député de la 1ere circonscription de Strasbourg a été laissé vacant par le démissionnaire Armand Jung (PS), 14 candidatures sont en lice pour les élections législatives partielles qui se tiendront les 22 et 29 mai prochains.

Parmi eux, le représentant du collectif "Ma Voix", désigné par tirage au sort, mène une campagne hors des sentiers battus et propose une affiche qui ne fait pas apparaître son visage. Plus original encore, sous l'interpellation: "Qui me représente le mieux?", ces affiches sont ornées de papier miroir afin que chacun puisse se retrouver symboliquement dans ce projet atypique.

"Faire naître le citoyen en nous"

Les collages ont débuté le 2 mai. "Des affiches vivantes. Pour une démocratie vivante. S'interroger sur sa place dans la cité. Envie de passer de l'électeur-spectateur à celui d'acteur. Faire naître le citoyen en nous", commente le collectif sur sa page Facebook.

Comme l'expliquait Libération au mois d'avril, le candidat de "Ma Voix" est "d'un nouveau genre". Daniel Gerber, est un ancien libraire dont le nom ne doit pas être mis en avant. En théorie, s'il devient député, son vote ne reflétera pas ses position personnelles mais dépendra d'un vote citoyen en ligne. Pour le collectif, l'élection partielle de mai 2016 est un galop d'essai avant les législatives de 2017.

"Nos députés ne seront pas seuls face aux lobbies ou aux experts. La force du nombre leur permettra d'affronter la puissance de l'institution. Emanation de leurs électeurs, députés aux milles visages, les nôtres; ils seront le prolongement de notre volonté individuelle. Nous déciderons collectivement ce que le député votera. Pas sur une loi. Non, sur toutes les lois", explique encore le collectif.

"C'est de la démagogie"

Le groupe, en tout cas, semble avoir une communication efficace. Le choix de cette affiche bien visible date de plusieurs semaines. Quant à la couleur jaune, elle a été choisie "parce que le rose, le vert, le rouge, le bleu, c’était déjà pris", avait expliqué une membre du collectif à Libération. Comme le précise Rue89 Strasbourg, l'initiative est assez coûteuse: 1.000 euros pour 300 affiches, trois fois le prix des affiches normales. Sur son site, Ma Voix explique que l'argent provient d'un financement participatif.

Mais l'investissement a au moins le mérite de faire réagir. Dans la vidéo mise en ligne sur Facebook par le collectif, on peut entendre une passante juger que "c'est excellent. C'est bien vu (...) Qui me représente le mieux si ce n'est moi?", commente-t-elle. Une autre explique sa réaction: "C'est un miroir, donc je me suis vue et questionnée sur ma place dans ces prochaines élections (...) Et du coup... je réfléchis, c'est peut-être une alternative au fait de s'abstenir", ajoute-t-elle.

Mais certains émettent également des réserves sur le projet. Un attaché parlementaire proche du PS interrogé par le Huffington Post considère quant à lui qu'"afficher un miroir en faisant croire aux gens qu'ils seront les acteurs réels de la vie politique, c'est de la démagogie".

A. D.