BFMTV

Pour Glucksmann, "il y a une opportunité historique pour que la gauche gagne les élections à l'échelle européenne"

Raphaël Glucksmann sur BFMTV et RMC le 16 mai.

Raphaël Glucksmann sur BFMTV et RMC le 16 mai. - BFMTV

Raphaël Glucksmann, tête de liste PS-Place publique-Nouvelle donne pour les européennes, était l'invité de BFMTV et RMC ce jeudi matin.

Invité de Bourdin Direct sur BFMTV et RMC ce jeudi matin, Raphaël Glucksmann, tête de liste PS-Place publique-Nouvelle donne pour les européennes du 26 mai prochain, a estimé que "la gauche n'est pas morte".

"On ne s'arrêtera pas tant que la gauche ne sera pas de retour"

"Ces élections européennes sont une occasion extraordinaire. (...) Le principal enjeu de ces élections, c'est de savoir si la gauche européenne va dépasse la droite européenne. Il y a une opportunité historique que la gauche gagne ces élections à l'échelle européenne. Ça fait quinze ans que l'Europe est gouvernée par les conservateurs et les libéraux", a martelé Raphaël Glucksmann, crédité de 4% des intentions de vote selon notre dernier sondage Elabe en date du 15 mai. 

"Dès qu'on voit que le clivage droite gauche persiste, les gens se mobilisent", a par ailleurs avancé l'essayiste, estimant que la revendication "ni de droite ni de gauche" d'Emmanuel Macron est "extrêmement dangereuse pour la démocratie". "Je n'ai jamais cru à cette fable", a ajouté Raphaël Glucksmann.

Quant à savoir s'il arrêtera la politique si ne dépasse pas les 5% de voix et n'obtient donc pas de siège de député européen, Raphaël Glucksmann a répondu sans détour: "On ne s'arrêtera pas tant que la gauche ne sera pas de retour et ne sera pas crédible dans ce pays". 
Adrienne Sigel