BFMTV

Cantonale à Brignoles: la chasse aux abstentionnistes fait rage

Laurent Lopez, candidat Front national, au second tour de la cantonale partielle à Brignoles.

Laurent Lopez, candidat Front national, au second tour de la cantonale partielle à Brignoles. - -

Le second tour de la cantonale partielle entre l'UMP et le FN se tient dimanche. Avec un enjeu pour les deux candidats: obtenir les voix des abstentionnistes du premier tour.

Après l'élimination de la gauche et à cinq mois des municipales, le match du second tour de la cantonale partielle de Brignoles dans le Var se tient dimanche entre l'UMP et le FN.

Il reste deux jours aux deux candidats en lice pour tenter de séduire les absentionnistes qui sont nombreux: ils ont représenté 67% des électeurs au premier tour. Du coup, ça se mobilise...

Chez les commerçants...

Il est le champion du premier tour, mais ne crie pas victoire. Laurent Lopez, candidat FN, a reçu des consignes strictes. "Une campagne, ça se gagne dans la rue, en étant proche des gens. Ce sont les conseils de Marine Le Pen et de son papa", confie-t-il fièrement au micro de BFMTV.

Des conseils suivis à la lettre. Brasseries, bureaux de tabac, boulangeries...Tous les commerces de Brignoles ont droit à leur tract. Quitte à en faire un peu trop, Laurent Lopez s'excuse de "harceler" les gens.

... et dans les quartiers populaires

Face à cet adversaire redoutable, la candidate UMP ne baisse pas les bras. Sa cible: les habitants des quartiers populaires où l'abstention a été la plus forte au premier tour.

Même si le dialogue est parfois difficile, Catherine Delzers y croit: "Evidemment, on rencontre des personnes renfrognées. Mais j'ai rencontré beaucoup de personnes qui y croyaient, qui n'avaient pas voté, qui n'avaient pas pu y aller... J'ai aussi rencontré beaucoup de femmes qui m'ont soutenue", assure la candidate.

M.G. avec Kelly Laffin