BFMTV

Covid-19: Darmanin annonce que "177.000 amendes ont été notifiées" depuis le début du couvre-feu

Gérald Darmanin, lors de la conférence de presse le 4 février 2021.

Gérald Darmanin, lors de la conférence de presse le 4 février 2021. - BFMTV

1,9 million de contrôles ont été effectués depuis le 15 décembre, a précisé Gérald Darmanin, lors d'une nouvelle conférence de presse sur la crise sanitaire liée au coronavirus.

Lors d'une nouvelle conférence de presse liée à la crise sanitaire, Gérald Darmanin a dressé un bilan des contrôles effectués depuis le renforcement des restrictions sanitaires. "Dès samedi dernier, les contrôles ont été intensifiés et continueront de l'être dans les prochains jours", a assuré le ministre de l'Intérieur, avant de faire un point d'étape détaille.

Couvre-feu

Depuis le début du couvre-feu le 15 décembre, 1,9 million de contrôles ont été effectués par les policiers et gendarmes et 177.000 amendes ont été notifiées. Le nombre de ces contrôles a augmenté de 39% entre le week-end dernier et le précédent, et le nombre de verbalisations a connu une hausse de 53% sur la même période de 7 jours.

Restaurants, bars et commerces

1264 établissements recevant du public ont fait l'objet d'un contrôle le week-end dernier. Dans la journée de mercredi, 587 restaurants et débits de boisson ont été contrôlés. "Ces contrôles seront encore renforcés et ils ont fait naître une réponse ferme de justice", a affirmé Gérald Darmanin.

Fêtes clandestines

190 rassemblements festifs ont été démantelés par les forces de l'ordre, donnant lieu à 208 interpellations et 156 ont conduit à des poursuites pénales.

Contrôles aériens

Depuis lundi, le trafic aérien a sensiblement diminué. "On est passé de 65.000 passagers par jour à 20.000 passagers par jour", a souligné le ministre. Avec le travail des services de la police aux frontières, 729 personnes n'ont pas été autorisées à prendre l'avion parce qu'elles n'avaient pas de motif impérieux, de même que 41 passagers n'ont pas été admis sur le territoire national, ne disposant pas de motif impérieux.

Cela concerne des passagers voyageant entre la France et l'extérieur de l'Union européenne, puisqu'au sein de l'UE, les voyages doivent être limités mais restent autorisés avec un test PCR négatif au départ et à l'arrivée.

Contrôles terrestres

Enfin, depuis samedi 102.000 contrôles ont été effectués aux frontières terrestres et 680 amendes ont été délivrées pour défaut de test PCR.

"L'heure n'est pas au relâchement de nos efforts. Les règles, il suffit qu'un faible nombre s'en affranchisse pour que le virus prospère, causant parfois des conséquences irrémédiables", soulignait un peu plus tôt Jean Castex.
Esther Paolini