BFMTV

Villejuif: un homme tente de poignarder trois personnes avant d'être neutralisé par la police

L'attaque s'est déroulée peu après 14 heures dans le parc des Bruyères puis sur la commune de l'Hay-les-Roses. L'auteur est mort neutralisé par la police.

Un homme a agressé à l'arme blanche plusieurs personnes ce vendredi à Villejuif, selon des sources concordantes consultées par BFMTV. L'une d'entre elles, âgée d'une cinquantaine d'années est morte, selon nos informations. Une victime est en urgence absolue, l'autre en urgence relative.

"On doit dénombrer trois victimes, un décédé et deux personnes dont l'état est en cours d'examen dans différents hôpitaux du Val-de-Marne" a déclaré au cours d'une conférence de presse vendredi Laure Beccuau, procureure de la république de Créteil. "Il y a un autre décédé qui est le mise en cause", précise-t-elle.

Un "périple meurtrier"

"Dans son périple meurtrier le mis en cause a tenté de s'attaquer à d'autres victimes qui ont réussi à l'éviter", continue la procureure.

Les policiers sont intervenus après des appels de témoins au 17, le numéro d'urgence de police secours, autour de 14h.

"Il y a eu une agression à l'arme blanche aux alentours de 14h par un individu armé d'un couteau dans le parc des Bruyères puis à proximité de ce parc sur la commune de l'Hay-les-Roses dans le 94", a expliqué sur BFMTV Loïc Travers, secrétaire du syndicat Alliance Police Nationale Île-de-France, qui parle de "périple criminel".

Neutralisé par au moins trois tirs de policiers

L'auteur est mort neutralisé par au moins trois tirs de policiers sur place, selon nos informations. "À l'heure où je vous parle, cet individu est hors d'état de nuire", confirme Loïc Travers. 

"Les agressions ont eu lieu côté Villejuif puis l'individu a franchi la frontière pour se rendre à proximité d'un centre commercial" sur la commune de l'Hay-les-Roses, explique son maire, Vincent Jeanbrun, sur BFMTV. "C'est à ce moment là qu'il a été abattu".

Selon les premières exploitations des vidéos surveillance, l'assaillant est arrivé seul, mais des recherches sont encore en cours sur une possible complicité. L'assaillant abattu ne portait pas de ceinture d'explosif, ou un quelconque autre objet dangereux, d'après le laboratoire central de la Préfecture de Police.

Le parquet de Créteil saisi

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nunez est arrivé sur les lieux de l'attaque aux alentours de 15h30, accompagné du préfet de police de Paris Didier Lallement. Laurent Nunez a salué "la réactivité" des forces de l'ordre et des pompiers lors de l'attaque.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a lui aussi salué la "réactivité", le "sang-froid" et le "professionnalisme" des forces de sécurité et des secours.

Pour l'instant c'est le parquet de Créteil qui a été saisi, l'enquête a été confiée au service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne. Des représentants du parquet antiterroriste sont sur les lieux du drame, mais ce dernier n'est pas saisi.

Raphaël Maillochon avec Alexandra Jaegy et Salomé Vincendon