BFMTV

Un supermarché casher attaqué à Sarcelles

Le supermarché casher a été fermé par les forces de l’ordre suite à l’explosion.

Le supermarché casher a été fermé par les forces de l’ordre suite à l’explosion. - -

Deux individus auraient jeté un engin explosif dans un supermarché casher de Sarcelles, mercredi.

Un supermarché casher a été attaqué mercredi en début d’après-midi à Sarcelles, dans le Val d'Oise, faisant un blessé léger. Le président du Crif, Richard Prasquier, a confirmé cette attaque peu après les faits, rapportant que "deux individus habillés en noir ont jeté un engin" dans le supermarché.

Heure d'affluence

Un témoin contacté par BFMTV relate la scène : sa mère, présente sur place au moment des faits, compte parmi les blessés. Transportée à l’hôpital de Gonesse quelques instants après l’explosion, elle souffrirait de violentes douleurs aux oreilles.

Selon lui, l’attaque s’est produite en début d’après-midi, entre 13 heures et 13h30 selon ce témoin, qui nous a également expliqué que la foule affluait dans le supermarché mercredi, au lendemain de la fin des commémorations du nouvel an juif et en vue de la fête du Kippour, de la semaine prochaine. Le supermarché casher a été fermé par les forces de l’ordre suite à l’explosion.

Selon les pompiers, quatre personnes au total ont été transportées à l'hôpital de Gonesse. L'une souffre de contusions au bras, les trois autres sont en état de choc.

"Grenade de faible puissance"

Une source policière a évoqué une "grenade de faible puissance". La direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Versailles a été saisie de l'enquête. En milieu d'après-midi, aucun des agresseurs présumés n'avait été arrêté, a précisé la source.

Pour l'heure, aucun lien ne peut être établi entre cette attaque et les tensions soulevées par le film islamophobe "Innocence of muslims" ou les caricatures du prohète Mahomet publiées mercredi par Charlie Hebdo.