BFMTV

Un professeur de français soupçonné d'au moins 50 viols de mineurs en Asie arrêté à Besançon

Maître Hervé Gerbi.

Maître Hervé Gerbi. - JEAN PIERRE CLATOT / AFP

L'homme âgé d'une cinquantaine d'années est soupçonné d'avoir sexuellement abusé de 50 enfants lors de ses nombreux voyages en Asie du sud-est.

Un professeur de français a été interpellé le 30 mars dernier à Besançon, dans le Doubs, à son retour de Thaïlande. Il a été arrêté par les enquêteurs de l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP). 

L'individu a immédiatement été mis en examen, notamment pour "viols et agressions sexuelles sur mineurs et mineurs de 15 ans", "détention, acquisition et captation en vue de sa diffusion d’images à caractère pornographique sur un mineur", "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime" et "corruption de mineurs de plus de 15 ans", selon une source proche de l'enquête à BFMTV, confirmant une information du Parisien. Le suspect a été placé en détention provisoire.

Cet homme d’une cinquantaine d’années avait été une première fois interpellé en flagrant délit par la police thaïlandaise le 4 février dernier, puis relâché. Durant sa détention, la justice thaïlandaise avait informé la France de l'affaire. Les autorités ont alors ouvert une enquête et émis un mandat de recherche menant à l'interpellation du suspect dès son retour dans l'Hexagone, précise le quotidien.

Des photos et vidéos retrouvées dans son téléphone

Après l'avoir arrêté, les enquêteurs ont saisi et analysé le téléphone portable du professeur français. Ils y ont découvert des éléments accablants: des dizaines de photos et vidéos montrant le suspect en compagnie de jeunes enfants asiatiques. "L’information judiciaire vise des faits susceptibles d’avoir été commis en Thaïlande, en Malaisie, aux Philippines et en Inde", indique le parquet, confirmant une source proche du dossier au Parisien. Les policiers le soupçonnent de s'être rendu coupable d'agression sexuelle sur au moins 50 mineurs.

L'enquête est en cours et permettra aux enquêteurs de l'OCRVP de quantifier le nombre de victimes potentielles de ce professeur de français expatrié en Malaisie depuis le début des années 2000.

Rym Bey avec Ambre Lepoivre