BFMTV

Un forcené retranché à Narbonne se suicide avec son fusil

Une femme armée a menacé de se suicider mercredi à l'hôpital à Bobigny. Le Raid a été appelé.

Une femme armée a menacé de se suicider mercredi à l'hôpital à Bobigny. Le Raid a été appelé. - Thomas Samson - AFP

Mercredi à Narbonne, un forcené retranché dans sa maison s'est suicidé avec un fusil.

Un forcené, en proie à des problèmes de couple et qui s'était retranché avec une arme dans sa maison de Narbonne (Aude) mercredi, provoquant l'intervention du Raid, s'est donné la mort en fin de matinée, a-t-on appris de source policière.

Coups de feu

L'alerte avait été donnée vers 7h30 par sa femme, qui s'était retranchée et barricadée au premier étage de la maison, a expliqué Fabrice Raynaud, de l'état major audois de la police.

Cette femme, âgée d'une soixantaine d'années comme son mari, lui avait annoncé sa volonté de le quitter.

Arrivés sur place, les policiers ont pu communiquer avec la femme mais ont soudainement entendu des coups de feu.

Le quartier a été bouclé

Le quartier de Rochegrise a alors été bouclé et la population a été mise en sécurité en attendant l'intervention du Raid, qui a tenté sans succès de prendre contact avec le forcené.

Quand les hommes de l'unité d'intervention de la police sont intervenus dans le logement, ils ont découvert le corps sans vie du forcené.

"Il s'est suicidé avec son arme, un fusil de chasse", a précisé Fabrice Raynaud.

La femme en revanche est saine et sauve.

B.L. avec AFP