BFMTV

Tuerie de Chevaline: les fillettes rescapées sous surveillance 24h/24

Des gendarmes sur les lieux de la tuerie, le 6 septembre 2012, deux jours après le drame.

Des gendarmes sur les lieux de la tuerie, le 6 septembre 2012, deux jours après le drame. - -

Zeena et Zainab, 5 et 8 ans, ont réussi à échapper au tueur de leurs parents le 5 septembre 2012. Depuis, elles vivent sous surveillance policière permanente.

Zainab et Zeena, aujourd'hui âgées de 8 et 5 ans, sont devenues orphelines le 5 septembre 2012, quand leurs parents et leur grand-mère ont été abattus sous leurs yeux dans l'affaire de la tuerie de Chevaline. Dans quelle ville vivent-elles aujourd'hui? C'est probablement l'un des secrets les mieux gardés d'Angleterre, où elle résident.

Juste après le drame, les deux fillettes avaient été placées dans une famille d'accueil. Et ce n'est que l'été dernier que la justice britannique a autorisé leur placement chez leur tante maternelle et son époux, en Angleterre également, qui réclamaient leur garde depuis des mois. Un souhait partagé par les deux fillettes.

Un an et demi après le drame, Zainab et sa petite soeur restent toujours considérées comme des cibles potentielles. Elles sont retournées à l'école mais sont placées sous la surveillance de Scotland Yard 24 heures sur 24. Les amis de la famille ne sont pas autorisés à les voir, et seule la famille très proche peut les rencontrer.

Traumatisme innommable

Retour sur les faits. Ce 5 septembre 2012, à Chevaline, sur une route de forêt, un tueur prend en chasse la voiture familiale des Al-Hili, où elles se trouvent avec leurs deux parents et leur grand-mère pour des vacances en Haute-Savoie. Les trois adultes sont abattus de plusieurs balles.

Zainab, elle, est à l'avant de la BMW sur un siège rehaussé. Elle ouvre la portière et tente de prendre la fuite, sous les cris de sa mère qui lui hurle de courir. Dans sa fuite, elle est touchée par une balle dans le dos à l'épaule gauche. Cela ne suffira pas au tueur, qui lui assène plusieurs coups de crosse sur le crâne, si fort que des bouts de bois de l'arme volent en éclats, et des coups de pieds, donnés avec l'intention de tuer, selon l'un des médecins qui l'auscultera plus tard. Mais Zainab survit.

Sa petite soeur, elle, était assise à l'arrière de la voiture durant le massacre. Elle sera retrouvée prostrée, près de huit heures après l'arrivée des policiers sur place, cachée sous les jupes de sa mère morte.

Alexandra Gonzalez avec Sophie Maisel