BFMTV

Tours: EDF coupe l'électricité à 120 personnes en logement social

Le tribunal de grande instance de Tours.

Le tribunal de grande instance de Tours. - Google Street View

EDF a coupé le courant dans 54 logements sociaux vendredi au motif que le propriétaire refuse depuis 2012 de régler des factures qu'il juge excessives et injustifiées.

Depuis cinq jours, les locataires d'une résidence privée dans le nord de Tours ne peuvent plus s'éclairer, conserver les aliments frais ou préparer les biberons des enfants. En cause: des factures impayées depuis 2012 par le propriétaire qui estime les tarifs d'électricité complètement farfelus, rapporte La Nouvelle République. EDF a coupé le courant, privant d'électricité 120 personnes, dont des enfants.

Dans ces 51 studettes à l'état décrépi vivent des Français mais également des demandeurs d'asile et des familles de réfugiées installées grâce à l'action de l'association Chrétiens-Migrants. Le loyer modéré, 300 euros par mois, ne permet plus de couvrir les factures. D'après un communiqué de la SCI ACF, propriétaire des studettes, les tarifs ont grimpé de 16.000 à 59.000 euros entre 2014 et 2015. "Pour 2016, le montant avoisine déjà les 70.000 euros", explique le gérant, Amir Hossein. 

Une coupure de courant arbitraire

Plusieurs raisons sont évoquées: un compteur trafiqué, une mauvaise retranscription des données chiffrées ou bien une remise à zéro des compteurs, avant la mise en place des compteurs Linky nouvelle génération. Quoi qu'il en soit, EDF réclame 20.000 euros à la SCI. Le dossier devait être étudié le 21 juin, une date reportée au 6 septembre sur demande de l'entreprise publique. Me Morin, qui défend les intérêts du propriétaire, ne comprend pas que l'entreprise ait pu ordonner la coupure immédiate de l'électricité alors qu'aucune décision de justice n'a encore encore été rendue, a fortiori en présence de la police.

"Les locataires sont en grande précarité et la coupure d'électricité pose des problèmes d'hygiène et de sécurité ", a déclaré l'avocat devant le tribunal de grande instance de Tours, ce lundi. "Mon client conteste la facturation de la consommation car le nombre de locataires n'a pas bougé depuis 10 ans." EDF n'a pour l'heure fait aucun commentaire. Le délibéré sera rendu ce mercredi à 14h.

M. J.