BFMTV

Tir mortel d'un gendarme sur un véhicule en 2008: la CEDH condamne la France

La CEDH a estimé que l'usage de la force n'était "pas absolument nécessaire" dans ce cas

La CEDH a estimé que l'usage de la force n'était "pas absolument nécessaire" dans ce cas - AFP

La France a été condamnée par la Cour européenne des droits de l'Homme à verser 60.000 euros aux parents du jeune homme tué par balle par un gendarme en 2008.

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné ce jeudi la France pour un usage de la force "pas absolument nécessaire" par un gendarme qui avait tué par balle en 2008 un jeune homme, passager d'un véhicule en fuite dans l'Oise.

"Au vu (...) de l'absence d'urgence à arrêter le véhicule, l'usage d'une arme à feu par le gendarme n'était pas absolument nécessaire pour procéder à une arrestation régulière", ont estimé les juges qui ont condamné la France à verser 60.000 euros aux parents du jeune homme pour "violation substantielle" du droit à la vie.

M. F. avec AFP