BFMTV
Police-Justice

Sept interpellations dans l’affaire Kulik

Le 10 janvier 2002 Elodie Kulik est violée et tuée.

Le 10 janvier 2002 Elodie Kulik est violée et tuée. - -

Avec l’arrestation de sept hommes, ce mercredi matin, il y a enfin du nouveau dans l’enquête sur le meurtre d’Elodie Kulik en 2002.

L’affaire Elodie Kulik connaît un nouveau rebondissement. Sept hommes ont été interpellés et placés en garde à vue, mercredi matin, pour être entendus dans le cadre de l'enquête sur la mort de cette directrice d'agence bancaire violée et tuée en 2002 dans la Somme.

Le 10 janvier 2002, en rentrant d’un dîner, Elodie Kulik est violée et tuée. Son corps, en partie calciné est retrouvé le lendemain sur un terrain militaire. Avant de mourir, la jeune banquière de 24 ans a pu appeler les pompiers. Sur cette vingtaine de secondes d’enregistrement, on entend au moins trois voix avec un fort accent picard.

Un mégot et un préservatif

Les enquêteurs retrouvent à côté du corps de la jeune femme un mégot et un préservatif. Deux empreintes ADN sont alors relevées. Malgré des milliers d’expertises ADN et plus de 600 pistes étudiées, aucun suspect n’est identifié.

Dix plus tard, grâce à une nouvelle méthode de recoupement ADN, un suspect a enfin été identifié en janvier 2012. Il s’agit de Grégory Wiart, un plombier de 22 ans, qui s’est tué dans un accident de voiture quelques mois après l’agression d’Elodie.

Depuis, les enquêteurs étudient l’entourage du jeune homme. Il y encore un mois, l’ancienne compagne de Gregory Wiart avait été placée en garde à vue puis laissée libre. Elle avait contestée toute implication dans l’affaire.