BFMTV

Responsables de la Fifa arrêtés: pourquoi la justice américaine est saisie

Le siège de la Fifa  Zurich

Le siège de la Fifa Zurich - Fabrice Coffrini - AFP

D'après les premiers éléments, des pots-de-vin, conclus aux Etats-Unis, porteraient sur les droits médiatiques de compétitions organisées notamment aux Etats-Unis.

Un séisme a frappé la Fifa mercredi avec l'arrestation, à Zurich à la demande des autorités américaines, de six responsables soupçonnés de corruption, à deux jours de l'élection pour la présidence où Joseph Blatter briguera un 5e mandat.

>> Fifa: suivez l'évolution de la situation en direct

Selon les autorités suisses, les six responsables interpellés sont soupçonnés d'avoir accepté des dessous de table d'un montant de plusieurs millions des années 1990 à nos jours, comme l'a révélé le New York Times.

Le parquet de New York a demandé à la police cantonale de procéder à des interpellations alors qu'une autre enquête, suisse cette fois, porte sur les Coupes du monde 2018 et 2022.

Des compétitions organisées outre-Atlantique

Selon le ministère de la Justice suisse, les accusations portent sur des pots-de-vin versés à des délégués Fifa en échange de "droits médiatiques et des droits de marketing de compétitions organisées aux Etats-Unis et en Amérique du Sud". Elles concerneraient une dizaine de personnes.

  • Des paiements qui ont transité dans des banques américaines

Selon la demande d'arrestation américaine, "l'entente relative à ces actes aurait été conclue aux Etats-Unis, où ont également eu lieu les préparatifs. Des paiements auraient transité par des banques américaines".

Une demande d'extradition vers les Etats-Unis

Les suspects interpellés font l'objet d'une demande d'extradition américaine. Ils vont être entendus par la police de Zurich. Ceux qui accepteront leur extradition feront l'objet d'une procédure simplifiée "par laquelle l'OFJ (Office Fédéral de la Justice) pourra sans délai approuver la demande d'extradition vers les Etats-Unis et l'exécuter". Un refus ralentirait la procédure.

Une procédure ouverte en Suisse

  • Le parquet suisse a ouvert une procédure pénale contre X pour soupçon "de blanchiment d'argent et gestion déloyale" entourant les attributions des Coupes du monde de football de 2018 et 2022 et a saisi mercredi des documents électroniques au siège de la Fifa à Zurich, a annoncé un communiqué officiel. Il s'agit d'une procédure distincte de l'enquête américaine.

"Les enrichissements illégitimes se seraient déroulés en partie au moins en Suisse", précise le ministère de la Justice, ajoutant que cette procédure pénale est ouverte depuis le 10 mars 2015. Elle n'avait pas été révélée jusqu'à ce jour.

la rédaction avec AFP