BFMTV

Procès du viticulteur bio: le parquet requiert une amende de 1.000 euros

BFMTV

Emmanuel Giboulot, viticulteur bio, était poursuivi pour avoir refusé de traiter ses ceps contre une maladie, allant ainsi à l'encontre de la préfecture. A son procès qui s'est ouvert lundi, le parquet a requis une amende de 1.000 euros, pour moitié avec sursis.

Emmanuel Giboulot "a commis une infraction pénale. Il n'a pas respecté par choix idéologique l'arrêté préfectoral" qui imposait de traiter toutes les vignes de Côte-d'Or, a estimé le représentant du parquet.

Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 7 avril.

S. C. avec AFP