BFMTV

PORTRAIT - Varg Vikernes, ce néonazi norvégien arrêté en Corrèze

Kristian Vikernes , ce Norvégien néonazi arrêté en Corrèze

Kristian Vikernes , ce Norvégien néonazi arrêté en Corrèze - -

Kristian Vikernes, dit Varg, a été arrêté, ce mardi, en Corrèze. Il était, selon le ministère de l’Intérieur, "susceptible de préparer un acte terroriste d'envergure". Ancienne figure du black metal, l’homme de 40 ans a déjà passé 15 ans en détention pour meurtre.

Des églises de bois en feu. Durant l’été 1992, des incendies de ce type se multiplient en Norvège. En initiateur, Kristian Vikernes, néonazi arrêté en Corrèze mardi, brûle la toute première, à Fantoft, près de Bergen, où il habite alors. Cette action est à l’image de sa haine pour les religions; il change d’ailleurs son prénom Kristian, jugé trop chrétien, pour Varg, le "loup", en norvégien.

Le 11 août 1993 au matin, Øystein Aarseth, alias Euronymous, une autre tête d’affiche de black metal norvégien, est retrouvé mort dans l'escalier de son immeuble, le corps transpercé de 23 coups de couteaux. Très vite l’enquête se resserre sur Varg Vikenes et l’homme et condamné à 21 ans de prison. En 2009, il sort sous liberté conditionnelle et s’exile en Corrèze.

Des déclarations choquantes

Varg Vikernes fait partie des 530 sympathisants à avoir reçu le manifeste d'Anders Breivik, l’auteur de la tuerie d’Utoya. Cependant, il prend ses distances avec lui en l’accusant d’avoir "tué plus de norvégiens que de musulmans". Sur son blog, d’autres déclarations de ce type sont nombreuses. Dans des tirades contre les juifs, les chrétiens et les musulmans, il déclare: "Etre traité de raciste n’est pas une accusation, il s’agit pour moi d’un titre honorifique".

En 2011, Varg Vikernes continue sa musique mais se mêle de politique, publiant en 2011, un appel à voter Marine Le Pen. Interrogé sur la sortie d’un album pour 2013 ou 2014, il répond: "Je suis un peu préoccupé par d'autres projets assez énormes", une phrase anodine mais qui laisse libre cours à toutes les interprétations.

A.-L.B. avec Emeline D'Harcourt