BFMTV
Police-Justice

Pas-de-Calais: 6 mois avec sursis pour l'élu FN qui avait traité un CRS de "négro"

L'élu FN a insulté le fonctionnaire de police de "négro" et de "bougnoule".

L'élu FN a insulté le fonctionnaire de police de "négro" et de "bougnoule". - AFP

Le conseiller municipal, qui a quitté le parti d'extrême droite à l'issue de la procédure, avait pris à partie les policiers qui le contrôlaient après un excès de vitesse en état d'ivresse.

Ce lundi, le conseiller municipal FN à Liévin (Pas-de-Calais) Roger Fruchart était jugé pour outrages à agents des forces de l'ordre après un contrôle routier. Ivre lors de l'interpellation, l'élu a traité les policiers de "negro" et de "bougnoules", rapporte La Voix du Nord.

Au moment des faits, l'élu FN - qui a démissionné du parti en raison de cette procédure - conduisait excessivement vite et présentait des signes manifestes d'alcoolémie. Refusant de se soumettre à un éthylotest, il s'en est pris verbalement aux agents de police. "Vous feriez mieux d’arrêter des Arabes et des bougnoules au lieu d’emmerder des personnes âgées comme moi", a-t-il lancé. "Oui, un négro comme lui", en désignant le policier.

Et d'ajouter, menaçant, qu'il pouvait "s'occuper" de leur carrière professionnelle, eu égard à sa fonction d'élu de la République. "Mes parents sont d’origine étrangère et j’en suis fier, mais je suis Français", a déclaré le fonctionnaire de police insulté à la barre du tribunal correctionnel. "Et je suis là pour servir mon pays, pas pour me faire agresser." La ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) s'était porté partie civile.

Absent pour son jugement, Roger Fruchart a écopé d'une peine de six mois de prison avec sursis et d'une amende de 200€. Il devra également verser 500€ de dommages et intérêts au policier insulté et son permis sera suspendu pendant un an. L'avocat de l'accusé a fustigé les réquisitions du procureur, qui réclamait une amende plus élevée, affirmant que cette procédure visait à diaboliser le Front national.

M. J.