BFMTV

Paris: nouvelle évacuation d'un camp de migrants

L'opération a débuté tôt ce jeudi matin et ne concerne qu'une partie du campement situé porte d'Aubervilliers.

L'évacuation d'un camp de migrants a débuté à Paris ce jeudi matin, près de la porte d'Aubervilliers. Elle ne concerne qu'une partie du campement qui s'y trouve. Selon la préfecture d'Ile-de-France et la préfecture de police, "200 à 300 personnes au maximum" devaient être mises à l'abri mais ce sont finalement un peu plus de 500 personnes qui ont été prises en charge.

216 personnes vulnérables, notamment des familles, et 300 hommes seuls ont été mis à l'abri, a détaillé le maire du 19e arrondissement auprès de BFM Paris. Les migrants accueillis dans des bus devaient être conduits vers des centres d'hébergement et notamment des gymnases.

Des évacuations "loin du compte"

De nombreuses personnes restent néanmoins à la rue ce jeudi après cette évacuation D'après un comptage des associations, près de 2000 migrants sont installés dans le quartier de porte d'Aubervilliers, soit quatre fois plus que le nombre d'hommes, femmes et enfants concernés par l'évacuation ce jeudi.

"On est évidemment très loin du compte (...). Nous continuons à exiger que la suite des mises à l'abri se fasse rapidement. On attend une chute brutale des températures dans les prochains jours", prévient François Dagnaud maire du 19e arrondissement.

L'association Utopia 56 regrette "des opérations sous-dimensionnées (...) avec beaucoup de personnes qui sont laissées sur le carreau" et une plus grande vulnérabilité encore des personnes.

"Peu de personnes sont prises en charge et beaucoup sont remises à la rue au bout de quelques jours parce qu'elles ne correspondent pas aux critères", déplore Julie Lavayssière coordinatrice de l'association.

"Les tentes et les couvertures qui devaient leur permettre de survivre sont en train d'être jetées, elles vont se retrouver ce soir à la rue sans rien", ajoute-t-elle. 

Il y a quelques semaines, plus de 1600 migrants avaient déjà été évacuées dans le nord-est de la capitale, près de la porte de la Chapelle.

Juliette Mitoyen, Carole Blanchard