BFMTV

Les policiers manifestent à nouveau leur colère à Marseille, Nice et Nancy

BFMTV

BFMTV - Près de 150 policiers ont manifesté leur colère dans la nuit de dimanche à lundi sur le Vieux-Port de Marseille.

Les rassemblements des policiers en colère se poursuivent en France avec près de 200 agents mobilisés dimanche à Marseille. Ils réclament toujours davantage de moyens et d'effectifs.

La mobilisation des policiers a baissé d'intensité dimanche soir, avec des manifestations à Marseille, Nice, Nancy ou encore Boulogne-sur-mer, mais aucun rassemblement en région parisienne, au septième jour du mouvement de grogne.

Dans la cité phocéenne, ils étaient près de 150 rassemblés sur le Vieux-Port dans la nuit de dimanche à lundi peu après minuit. Les agents présents réclament toujours plus de moyens humains et matériels et comptent maintenir la pression sur le gouvernement en attendant la rencontre de mercredi entre le chef de l'État et les représentants syndicaux. A la mi-journée dimanche, près de 200 fonctionnaires s'étaient déjà rassemblés au même endroit, pour beaucoup en famille.

Plus faibles mobilisations à Nice, Nancy et Boulogne

Dans le centre-ville de Nice, une centaine de policiers municipaux et nationaux se sont eux aussi rassemblés dans le calme et moins d'une heure, avant un appel à manifester mercredi midi du syndicat Unité SGP (FO) adressé aux policiers et à la population.

Des manifestations ont aussi rassemblé une soixantaine de policiers à Boulogne-sur-mer, dans le Pas-de-Calais dimanche soir, de même qu'une centaine à Nancy, en Lorraine.

Au-delà de moyens supplémentaires en termes d'effectifs et de matériels, les forces de l'ordre demandent des peines plus sévères pour leurs agresseurs ou la révision des règles de légitime défense.

Dimanche après-midi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rencontré deux policiers issus du mouvement de protestation en marge d'un déplacement au commissariat de Créteil (Val-de-Marne).

P. P. avec AFP