BFMTV

Le représentant du pape en France visé par une enquête pour "agressions sexuelles"

Luigi Ventura, représentant du pape en France, visé par une enquête pour "agressions sexuelles"

Luigi Ventura, représentant du pape en France, visé par une enquête pour "agressions sexuelles" - Rémy Gabalada - AFP

Le Nonce apostolique du Vatican, l'archevêque italien Luigi Ventura, est accusé d'avoir pratiqué des attouchements répétés sur un agent de la mairie de Paris. Des nouveaux témoignages ont depuis été recueillis par La Croix et Têtu.

Le parquet de Paris a ouvert le 24 janvier une information judiciaire du chef d'"agressions sexuelles" contre le Nonce apostolique, l'archevêque italien Luigi Ventura, le représentant du pape en France. Cette enquête a été confiée au premier district de police judiciaire, selon une source judiciaire consultée par BFMTV, confirmant une information du Monde.

La mairie de Paris avait signalé la veille au parquet, en vertu de l'article 40 du code de procédure pénale, qu'un jeune cadre municipal, chargé de l'accueillir, s'était plaint d'attouchements répétés du prélat italien de 74 ans lors de la cérémonie des vœux à l'Hôtel de Ville le 17 janvier, selon des sources concordantes.

L'agent a immédiatement saisi sa hiérarchie, comme la mairie de Paris nous l'a confirmé. La directrice de la Direction des Relations internationales a alors alerté l'hôtel de ville.

Le Vatican attend les résultats de l'enquête

La mairie a également tenu informé le quai d'Orsay. Aucune prise de parole publique n'est prévue pour le moment. De son côté, le Vatican a réagi par voie de communiqué:

"Le Saint-Siège a appris par la presse qu'une enquête avait été ouverte par les autorités françaises à l'encontre de Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique à Paris. Le Saint-Siège attend les conclusions de l'enquête."

Des nouveaux témoignages

À la suite de ces révélations, le journal La Croix dit avoir recueilli d'autres témoignages de jeunes hommes, dont beaucoup sont proches de l'Église, qui "disent avoir subi les mêmes gestes - mains sur les fesses ou les cuisses, gestes équivoques - de la part de Mgr Ventura". Pour "ces faits supposés, tous datés de moins d'un an", ils "n'ont pas porté plainte, pour des raisons diverses", écrit le quotidien catholique.

Le magazine Têtu a également publié vendredi le récit d'un autre homme qui accuse le nonce d'attouchements sexuels en janvier, lors d'une autre réception: "Il m'a salué de la main droite et effleuré les fesses de la main gauche", témoigne-t-il.
Cécile Danré et Elisa Bertholomey avec Jérémy Maccaud