BFMTV

Latifa Ibn Ziaten, mère de la première victime de Merah: "Mon fils est mort debout"

Latifa Ibn Ziaten rend hommage à son fils dans un livre "Mort pour la France".

Latifa Ibn Ziaten rend hommage à son fils dans un livre "Mort pour la France". - -

"Mon fils est mort debout. Je n'ai pas le droit de m'assoir, pas de le droit de baisser les bras", a dit Latifa Ibn Ziaten, au lendemain de la diffusion d'un reportage sur le parcours de Mohamed Merah.

Imad Ibn Ziaten est mort debout, refusant de céder aux menaces de Mohamed Merah, a qui il a vendu son scooter. "C’est pour ça que je suis debout aujourd’hui, parce que mon fils est mort debout. Mon fils est mort debout. Je n'ai pas le droit de m'asseoir, pas le droit de baisser les bras. Je suis debout", a dit jeudi la mère du militaire tué le 11 mars 2012, au lendemain de la diffusion sur France 3 d'un reportage sur Mohamed Merah, "Itinéraire d'un tueur".

"La faute revient à 100% aux parents qui ne font pas leur devoir. La mère de Mohamed Merah n'a pas fait son travail. Elle a fait un malheur aux autres, et un malheur dans sa famille. C'est de sa faute. Quand on voit un enfant changer, on vient à l'aide", a dit Latifa Ibn Ziaten sur BFMTV, elle qui dit ne pas comprendre la position du frère et de la soeur de Mohamed Merah, qui disent être fiers de ce que le tueur a accompli "au nom de l'islam". "Ce n'est pas de la fierté, c'est de la lâcheté".

"Je ne comprends pas. L’Islam, c’est l’amour, la paix, le partage. Je suis croyant, mais ça n’a rien à voir avec leur croyance à eux. Quand on est musulman, on ne peut pas faire autant de mal"