BFMTV

La mystérieuse mort d’un dresseur de serpent du Moulin Rouge

Un boa

Un boa - Wikimédia

Une autopsie doit avoir lieu ce mardi pour établir les circonstances du décès.

Son corps a été découvert dans son pavillon d’Argenteuil avec des traces de morsures relevées sur l’une de ses mains. Enrico Horn, dresseur de serpent au Moulin Rouge, a été retrouvé mort vendredi dernier, rapporte Le Parisien. Cet homme de 46 ans proposait des spectacles mettant en scène des boas avec une danseuse dans un aquarium au sein du célèbre cabaret parisien.

Une autopsie doit être réalisée ce mardi pour déterminer les circonstances du décès qui demeurent floues à l’heure actuelle. Mais "la morsure d’un serpent comme cause de la mort est sérieusement envisagée", a indiqué le procureur de Pontoise.

De nombreux animaux découverts

Au domicile d’Enrico Horn, les policiers ont découvert de nombreux animaux parmi lesquels quatre boas, des reptiles non venimeux, des chats et des lapins. L’équipe cynotechnique de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris a été alertée pour "récupérer les reptiles longs de plusieurs mètres et pesant une trentaine de kilos chacun", explique Le Parisien.

Plusieurs chats ont également été pris en charge par l’association Stéphane Lamart. Celui-ci s'interroge sur les conditions de vie des animaux et craint des mauvais traitements: "Je déplore leurs conditions de détention. Ils vivaient en cage, dans l’obscurité totale, disposant de litières qui n’étaient pas changées, d’eau croupie. Les cages étaient rouillées, ce qui montre la négligence". 

Et Stéphane Lambert de se poser la question de "leur utilité". Ce dernier se demande en effet si les chats "ne servaient pas de nourriture vivante pour les boas".

P.L