BFMTV

Juvisy: une rame du RER D dépouillée par une vingtaine d’individus

Tous les passagers d'une rame de RER ont été dépouillés ce dimanche par une vingtaine d'individus. Des téléphones portables auraient été dérobés.

Il est cinq heures du matin, dimanche, lorsqu’une vingtaine d’individus au moins pénètrent dans une rame du RER D, en gare de Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne. Ils se divisent alors en deux groupes et dépouillent, un à un, tous les passagers du wagon à deux étages, selon une information donnée mardi par Le Parisien, et confirmée par le procureur d'Evry.

L’enquête a été confiée à la brigade des réseaux ferrés (BRF), après plusieurs dépôts de plaintes, dont celle d'une jeune femme, à Montgeron. Victime d'une agression et d'un vol de portable, elle aurait été attaquée par le groupe monté en gare de Juvisy-sur-Orge.

Un syndicat évoque 7 victimes

D'après le syndicat SGP-Police, ce ne sont pas moins d'une trentaine d'individus, âgés de 18 à 30 ans, qui ont commis les faits. Selon le syndicat, sept personnes auraient été victimes de vols de portables sur le RER C, entre Estampes et Juvisy, puis sur le RER D, entre Juvisy et Paris.

Cette attaque, à la manière d'une attaque de diligence, fait écho à celle qui a déjà eu lieu sur la même ligne en mars 2013, au niveau de Grigny. A l'époque, un groupe d'adolescents s'en étaient aussi pris aux voyageurs du RER D, dépouillant et rackettant les usagers. Le tribunal pour enfants d'Evry avait prononcé au mois de juin des peines allant jusqu'à dix mois de prison avec sursis contre les adolescents à l'origine de l'attaque. Le seul majeur avait quant à lui été relaxé.

Ce mardi, Valérie Pécresse en a donc profité pour demander à nouveau à Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France et donc du syndicat des transports d'Ile-de-France, la mise en place d'une vidéosurveillance à l'intérieur des rames. En février dernier, elle réclamait déjà l'installation d'un tel dispositif dans la première voiture de chaque rame. Un avant goût du débat qui va alimenter les prochaines élections régionales, en décembre prochain. 

C. P. avec AFP