BFMTV

"Je vous demande de rentrer chez vous": l'appel au calme du motard blessé à Villeneuve-la-Garenne

Dans une vidéo partagée par son avocat, le jeune homme demande aux auteurs des incidents survenus ces derniers jours en banlieue parisienne et dans plusieurs autres villes de France de rentrer chez eux et de se calmer.

Pour la quatrième nuit consécutive, des incidents ont éclaté dans plusieurs villes de proche banlieue parisienne dans la nuit de mardi à mercredi. Feux de poubelles et de voitures, tirs d'artifices, abribus brisés à Villeneuve-la-Garenne, Nanterre, Aulnay-sous-Bois ou encore Montreuil... À Gennevilliers, une école élémentaire a même partiellement été incendiée après l'entrée par effraction dans l'établissement d'individus, peu avant minuit.

Autant de tensions qui font suite à l'accident d'un motard survenu samedi dernier à Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine. Le jeune homme a heurté la portière ouverte d'un véhicule de police à l'arrêt, au feu rouge, et s'est gravement blessé à la jambe. Si les forces de l'ordre assurent qu'elles voulaient effectuer un simple contrôle, certains ont rapidement dénoncé une bavure policière.

"La justice sera bien faite"

Opéré d'une fracture du fémur, le motard blessé a tenu à lancer un appel au calme pour apaiser ces tensions. Dans une vidéo tournée par son avocat sur son lit d'hôpital et transmise à BFMTV, le jeune homme demande notamment aux auteurs des incidents de "rentrer chez eux".

"J'ai appris que des casseurs avaient cassé des voitures, brûlé des voitures, commence-t-il. Je vous demande de rentrer chez vous, de vous calmer. La justice sera bien faite", assure-t-il.

"Je suis pas un enfant de choeur, mais je mérite pas ça. J'espère que la justice sera bien faite", termine le motard blessé. Une enquête a été ouverte par le parquet de Nanterre pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. L'IGPN a également été saisie.

Juliette Mitoyen