BFMTV

Info BFMTV - Dassault dépose plainte pour "menaces" et "tentatives d'extorsion"

Serge Dassault, ancien maire de Corbeil-Essonnes, le 19 novembre 2013, à Paris

Serge Dassault, ancien maire de Corbeil-Essonnes, le 19 novembre 2013, à Paris - -

Serge Dassault a déposé, une nouvelle fois, plainte, lundi, pour "menaces" et "tentatives d’extorsion", d'après nos informations.

Le sénateur UMP Serge Dassault a dénoncé lundi une "instrumentalisation judiciaire" après la plainte le visant pour association de malfaiteurs, et aselon nos informations, de nouveau saisi la justice de "menaces" et d'un chantage dont il se dit la victime.

Quelques heures après l'annonce d'une plainte pour association de malfaiteurs déposée le 3 janvier par un homme victime d'une tentative d'assassinat à Corbeil-Essonnes, les avocats de l'avionneur ont saisi le parquet d'Evry d'une nouvelle plainte pour "des appels téléphoniques malveillants réitérés, tentative d'extorsion de fonds, chantage, menaces, recel et complicité de ces délits".

C'est la deuxième fois que Serge Dassault porte plainte pour ces faits.

La ligne de défense de Serge Dassault est de clamer que, depuis des mois, il est menacé par un clan, qui essaie de lui soutirer de l'argent, et qu'il est racketté. Il estime que Fatah Hou et son entourage font partie de ce clan.

Tentative d'assassinat

Fatah Hou, ancien boxeur de 32 ans a été pris pour cible en février 2013, victime d'une tentative d'assassinat. Le tireur, très connu à Corbeil-Essonnes est un proche de Serge Dassault, il s'appelle Younès Bounouara. Ce quadragénaire, présenté comme un relais de Serge Dassault dans les cités de Corbeil-Essonnes, a tiré sur Fatah Hou, en plein jour et devant témoins.

Fatah Hou, grièvement blessé, pense qu'il a été victime de cette tentative d'assassinat, parce qu'il s'apprêtait à dénoncer ce qu'il appelle un "système Dassault", un système d'achat de voix pour les municipales. Serge Dassault a été maire de Corbeil-Essonnes, jusqu'en 2009, date à laquelle le Conseil d'Etat a invalidé son élection pour achat de voix.

Un stratagème en vue d'organiser son arrestation

Younès Bounouara a été écroué le 7 novembre après plusieurs mois de cavale.

Fatah Hou reproche à l'industriel d'avoir pris part à un stratagème en vue d'organiser son arrestation et celle de deux autres hommes au Maroc, afin de les éloigner de Corbeil-Essonnes. Le successeur de Serge Dassault à la mairie, Jean-Pierre Bechter, le responsable du service des sports de la ville et un diplomate marocain sont également visés par cette plainte déposée vendredi auprès du parquet d'Evry.

M. R. avec Sarah-Lou Cohen et AFP