BFMTV

Il demande l’éloignement de son voisin condamné pour agression sexuelle sur sa fille

-

- - AFP

Un père de famille a débuté une grève de la faim pour réclamer l'éloignement de l'un de ses voisins, condamné pour agression sexuelle sur sa fille.

Il en est à son quatrième jour de grève de la faim et dort sur le parvis de la mairie de sa commune. Depuis le 7 avril, Francis S., un habitant de Jarny en Meurthe-et-Moselle, refuse de s’alimenter pour le bien de sa fille. Il réclame l’éloignement de l’un de ses voisins de 70 ans, condamné en première instance en décembre, pour une agression sexuelle sur la fillette de 9 ans en juillet 2016, rapporte France Bleu.

"On ouvre la fenêtre on peut croiser ce type"

"On ouvre la fenêtre, on peut croiser ce type. Quand ma fille le voit, elle est totalement perturbée et elle en pisse dans sa culotte", explique le père à France Bleu, qui vit avec sa famille dans le même lotissement que l’agresseur à une vingtaine de mètres.

En décembre dernier, l’agresseur a été condamné à un an de prison avec sursis et cinq ans de mise à l'épreuve pour des attouchements sur la fillette. Ayant fait appel de sa condamnation, il attend aujourd’hui le jugement de la cour d’appel de Nancy. Mais aucune date n’a été fixée et le septuagénaire est toujours en liberté. "Ce n’est pas aux victimes d’être coupables, je ne déménagerai pas", assure Francis S. qui a déjà alerté François Hollande puis Emmanuel Macron sur la situation.

G.D.