BFMTV

Grenoble: pour fidéliser leurs clients, des dealers organisent une tombola

Le client détenteur du ticket gagnant pouvait repartir avec une Playstation 4, deux manettes et deux jeux console.

Il aurait pu s’agir d’une opération marketing bien pensée si elle n’avait pas été organisée… par des dealers. Dimanche soir, des policiers ont découvert que des vendeurs de drogue du quartier Mistral, à Grenoble, organisaient en direct sur Snapchat un tirage de tombola, rapporte Le Parisien. À la clé: une Playstation 4, deux manettes et deux jeux fonctionnant sur cette même console.

Pour pouvoir participer au tirage au sort - effectué sur le réseau social par un homme masqué -, il fallait avoir acheté de la drogue à ces mêmes dealers dans les jours précédant la tombola, en échange de quoi les clients ont reçu un ticket numéroté leur donnant le droit de concourir. Après le tirage, les dealers ont souhaité "Félicitation au gagnant", et l'ont encouragé à venir "chercher son cadeau".

D'autres opérations de fidélité similaires

Ce n’est pas la première fois que des dealers du quartier Mistral, haut lieu du trafic de drogue dans la capitale des Alpes, organisent des opérations marketing pour fidéliser leurs clients. Toujours selon Le Parisien, des offres telles que “une barrette de cannabis achetée, un ticket de jeu à gratter offert” seraient actuellement en vigueur.

Dans cette même cité, certains dealers vendent même leur drogue dans des sachets estampillés "quartier Mistral", comme pour attester d'une sorte de "label de qualité".

Des dealers obligés de "se battre pour les clients"

Après la découverte de cette tombola pour le moins hors du commun, Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble, s’est dit "très étonné par ces méthodes de vente particulièrement modernes":

"Que des dealers de cannabis proposent des tickets de tombola à leurs clients les plus fidèles, comme le font les supermarchés traditionnels à l’occasion de leur anniversaire, c’est surprenant. Cela veut dire qu’il y a beaucoup de drogue à Grenoble. Au point que les dealers sont obligés de se battre pour les clients", a-t-il indiqué au Parisien.

Une enquête a d’ores et déjà été ouverte par les policiers grenoblois pour tenter de déterminer l’identité des vendeurs de cannabis ayant organisé la tombola.

Juliette Mitoyen