BFMTV

Française des Jeux: il réclame 1 million pour "manipulation du hasard"

Pour son enquête, le plaignant a rencontré 1.500 détaillants et dépensé pour 33.000 euros en jeux à gratter (photo d'illustration).

Pour son enquête, le plaignant a rencontré 1.500 détaillants et dépensé pour 33.000 euros en jeux à gratter (photo d'illustration). - -

Un joueur assigne la FDJ en justice. Après une enquête de 3 ans, il estime que la victoire à ses jeux à gratter n'est pas vraiment due au hasard.

Les tickets à gratter sont-ils vraiment des jeux de hasard? Non, estime un ingénieur à la retraite, qui a demandé pour cela la condamnation de la Française des jeux (FDJ), lundi, devant le tribunal de Nanterre.

Il accuse l'entreprise publique de "manipuler" le hasard dans ses jeux de grattage, et lui a par conséquent demandé plus d'un million d'euros de dommages et intérêts.

Après avoir mené une enquête de trois ans, durant laquelle il a rencontré quelque 1.500 détaillants et dépensé environ 33.000 euros en jeux, Robert Riblet, 67 ans, est arrivé à la conclusion que la détermination et la répartition des gains n'ont rien d'aléatoire.

"Rupture d'égalité" entre les joueurs

Il a expliqué au tribunal avoir découvert que chaque livret de tickets était programmé pour contenir un gain de 50 euros réparti en petits lots, et un seul lot significatif de plus de 20 euros. Une fois le "gros lot" remporté, les autres tickets continuent d'être vendus. Pour lui, cela équivaut donc donc une "rupture d'égalité" entre les joueurs.

Toujours selon lui, le système a en outre donné lieu à des dérives: certains buralistes et joueurs augmentent leurs chances de gagner en ne piochant plus dans les livrets ayant déjà fourni le précieux ticket. Selon Europe 1, l'idée d'enquêter sur le sujet lui est venue en observant, chez un buraliste, le comportement d'un joueur "qui venait d'acheter un carnet entier de tickets, les grattant un par un jusqu'à obtenir le gros lot". 

C'est le 23 août que le tribunal indiquera si cette manne a été empochée de manière honnête ou non.

En 2012, la FDJ a enregistré un chiffre d'affaires records de 12,1 milliards d'euros, dont près de la moitié grâce aux petits bouts de carton Vegas, Black Jack et consorts.