BFMTV

Deux frères mis en examen pour avoir frappé leur soeur à cause de sa relation hors mariage

Illustration

Illustration - AFP

Les deux hommes de 33 et 36 ans ont frappé et mutilé leur jeune soeur ainsi que l'homme avec lequel elle entretenait. Ils ont reconnu avoir voulu rappeler "les principes culturels et familiaux" à leur cadette surtout pendant le ramadan.

Conformément aux réquisitions du parquet de Nancy, les deux frères, accusés d'avoir frappé leur soeur et son compagnon, ont été mis en examen jeudi. L'aîné des deux hommes a été incarcéré, son cadet placé sous contrôle judiciaire. Dans le même temps, une information judiciaire a été ouverte pour "acte de torture ou de barbarie", de "violences volontaires aggravées", de "tentative de meurtre", et de "menaces de mort réitérées".

Mardi, l'aîné de la fratrie s'est rendu chez sa soeur après avoir appris qu'elle hébergeait son compagnon. Après avoir demandé, de manière pressante, à ce dernier de quitter les lieux, il avait frappé sa cadette de 23 ans, coupé les cheveux avec un couteaux avant de lui faire une plaie de plusieurs centimètres au cuir chevelu. Avec son autre frère, ils ont aussi tabassé le petit ami, le poursuivant également en voiture, après que celui-ci a pris la fuite, tentant de le renverser.

Aux enquêteurs, l'aîné a expliqué que sa soeur était au courant "des principes culturels et familiaux vis-à-vis du respect de soi-même" qu'elle devait suivre. Or, selon lui, la jeune femme n'adoptait pas une conduite convenable en entretenant cette relation en dehors du mariage, et d'autant plus "durant le mois du ramadan". Il lui reprochait également sa manière de se vêtir.

J.C.