BFMTV

Croix celtiques et tags racistes sur le site de la bataille de Poitiers

Les malfaiteurs ont couvert de peinture les visages des combattants arabes (photo d'illustration)

Les malfaiteurs ont couvert de peinture les visages des combattants arabes (photo d'illustration) - -

Ce n'est pas la première fois, a regretté le maire. Le site de commémoration de la bataille de Poitiers, qui rappelle la victoire de Charles Martel contre les Arabes, a été vandalisé.

Le site représente la victoire de Charles Martel contre les Arabes en 732. Des croix celtiques et des inscriptions ont été découvertes sur le site muséographique commémorant la bataille de Poitiers.

Sur le principal panneau d'information, il est inscrit "on à pas oublié" (sic) et sur le dessin retraçant la bataille, les visages des combattants Arabes ont été recouverts de peinture. Des croix celtiques ont également été peintes.

"Les tags (...) ne visent que les Arabes. Tout l'autre côté, où l'on parle des Francs, des Romains, d'archéologie, est laissé vierge. Et on sait que la croix celte est utilisée comme emblème par les groupes néo-nazis de manière générale, c'est extrêmement caractéristique", a estimé auprès d'un correspondant de l'AFP le président d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) à Châtellerault, Daniel Prion.

tags anti #islam sur le lieu symbolique de la bataille de #Poitiers photos et reportage http://t.co/M2jdmxpLia pic.twitter.com/17Q4JPvJSc
— France_Bleu_Poitou (@Bleu_Poitou) 28 Février 2014

Génération Identitaire nie toute implication

"Ce n'est pas la première fois. Il y a de temps en temps des tags, un peu toujours dans le même sens, un peu raciste, un peu anti-arabe", a pour sa part regretté le maire de Vouneuil-sur-Vienne, Gérard Barc. "Si des gens viennent le soir tard, il n'y a pas grand monde qui va les déranger pendant qu'ils font leurs saloperies".

Dans un communiqué, la Ligue des Droits de l'Homme a condamné ces inscriptions "exprimant l'islamophobie, l'antisémitisme et la xénophobie de leurs auteurs" et "témoigne de la haine et du racisme à l'encontre de la culture, de l'intelligence et de l'amitié entre les peuples".

Contacté, le porte-parole de Génération Identitaire, groupe de militants d'extrême droite qui avait envahi le chantier de la mosquée de Poitiers en octobre 2012 déployant une banderole indiquant "Charles Martel a battu les arabes à Poitiers en 732", fait savoir qu'il n'est "pas l'auteur" de ces croix celtiques.

A. D. avec AFP