BFMTV

Brétigny-sur-Orge: le bilan de six morts est "définitif"

Une grue a permis le levage d'une première voiture du train qui a déraillé, ce vendredi, à Brétigny-sur-Orge le 13 juillet 2013.

Une grue a permis le levage d'une première voiture du train qui a déraillé, ce vendredi, à Brétigny-sur-Orge le 13 juillet 2013. - -

Après le levage de la première voiture du train qui a déraillé, ce vendredi, le préfet de l'Essonne a pu confirmer, en début de soirée, qu'il n'y avait pas de victimes supplémentaires.

Toute la journée de samedi a été suspendue à cette nouvelle. Le bilan de six morts dans l'accident ferroviaire à Brétigny-sur-Orge vendredi "devient définitif", a annoncé, en début de soirée, le préfet de l'Essonne, Michel Fuzeau. Aucune nouvelle victime n'a, en effet, été découverte après le levage d'une première voiture.

"Nous venons d'assister à la levée de doutes. Nous sommes maintenant assurés qu'il n'y a pas de victimes supplémentaires" et le bilan "devient définitif, avec six décédés. Il n'y a plus que 16 blessés hospitalisés ce soir", a-t-il indiqué.

Des opérations qui pourraient durer au-delà de dimanche

Les opérations de levage de quatre voitures couchées en gare ont démarré samedi soir et pourraient durer au-delà de dimanche, a prévenu le président de la SNCF Guillaume Pepy. A cette fin, une grue télescopique de 700 tonnes a été acheminée depuis la Belgique.

Le détachement d'une pièce reliant deux rails, une éclisse, était samedi la piste privilégiée pour expliquer ce déraillement, une des pires catastrophes ferroviaires récentes en France.

E. M. avec AFP