BFMTV

Attentat manqué de Villejuif: une reconstitution de l'affaire Ghlam aura lieu dimanche

Une reconstitution de l'affaire Sid Ahmed Ghlam aura lieu dimanche. La famille d'Aurélie Châtelain, tuée en marge du projet d'attaque avorté d'une église à Villejuif en avril 2015, attend des réponses.

C’est une information de BFMTV-RMC: un an après les faits, une reconstitution de l'affaire Ghlam est programmée ce dimanche. La justice veut comprendre ce qu'il s'est passé le 19 avril 2015 à Villejuif, dans le Val-de-Marne. Qu'est-ce qui a mené au meurtre d'Aurélie Châtelain, une jeune professeur de fitness de 32 ans tuée d'une balle dans le cœur ce même jour dans sa voiture? Des zones d'ombre persistent.

Sid Ahmed Ghlam, un étudiant algérien déjà repéré pour sa radicalisation, a été mis en examen pour cet assassinat en relation avec une entreprise terroriste: son ADN avait été retrouvé dans la voiture de la victime, alors que du sang d'Aurélie Châtelain se trouvait sur la parka du jihadiste présumé.

La famille d'Aurélie Châtelain attend cette reconstitution depuis presque un an. Pour la première fois son père, sa mère et son compagnon vont se rendre sur les lieux où la jeune femme de 32 ans a été tuée d'une balle alors qu'elle était dans sa voiture, stationnée dans un virage.

Impatients d'être confrontés à Sid Ahmed Ghlam

Partagés entre colère et tristesse ses proches n'ont pas voulu être filmés mais ont confié à BFMTV et RMC leur impatience d'être confrontés à Sid Ahmed Ghlam mis en examen pour ce meurtre.

Depuis son arrestation à Paris, au matin du 19 avril, alors qu'il venait d'appeler le Samu pour une blessure par balle à la jambe, Ghlam a varié dans ses versions. En garde à vue, il a réfuté tout lien avec la mort d'Aurélie Châtelain, tuée par balle dans des circonstances encore inexpliquées. Il affirmait alors s'être blessé en voulant se débarrasser d'armes trouvées par hasard.

Puis, le 19 juin, devant le juge, il a reconnu avoir été sur les lieux, se décrivant comme sous la coupe de jihadistes qui l'auraient enjoint de commettre un attentat, projet auquel il aurait renoncé.

Il évoque aussi la présence d'un complice avec qui il devait attaquer une église et qui aurait tué accidentellement Aurélie Châtelain avant de prendre la fuite. Récemment, il a précisé que ce complice était Samy Amimourle kamikaze mort au Bataclan.

La reconstitution devra faire toute la lumière sur ces explications d'ores-et-déjà mises en doute par les enquêteurs car seul l'ADN de Sid Ahmed Ghlam a été retrouvé dans la voiture d'Aurélie Châtelain.

V.R. avec Cécile Danré et Céline Martelet