BFMTV

Ajaccio: manifestation dans le calme en soutien aux pompiers blessés

Vendredi des manifestants ont saccagé une salle de prière musulmane dans un quartier d'Ajaccio.

Vendredi des manifestants ont saccagé une salle de prière musulmane dans un quartier d'Ajaccio. - Stringer - AFP

Une nouvelle manifestation a eu lieu dans le calme samedi dans le quartier d'Ajaccio où une salle de prière musulmane a été saccagée vendredi. Le préfet de Corse appelle à cesser les manifestations.

Des manifestants se sont de nouveau réunis samedi dans le quartier des Jardins de l'Empereur à Ajaccio. Le rassemblement spontané, relayé par les réseaux sociaux a réuni une centaine de personnes. "On est toujours là" ou "on est chez nous" scandaient des manifestants au lendemain du saccage d'une salle de prière musulmane en marge d'une première manifestation. Le rassemblement avait eu lieu en réaction à l'agression de deux pompiers, blessés après avoir reçu des projectiles lors d'une intervention. 

Samedi, des manifestants ont confié à BFMTV être prêts à revenir tous les jours tant que les responsables du guet-apens n'auront pas été trouvés. Dans le calme, ils se sont déplacés dans d'autres quartiers sensibles autour d'Ajaccio. Vers 18 heures, le cortège a commencé à se disperser. Dans la soirée, le préfet de Corse a demandé de cesser les manifestations.

De rares incidents

Samedi, un dispositif conséquent de gendarmes mobiles et CRS était en faction dans le quartier, a constaté une correspondante de l'AFP sur place. Quelques incidents sont à déplorer, les portes vitrées de trois halls d'entrée ont été brisées à coup de pierre par un seul manifestant, a-t-elle également constaté. 

Selon France 3 Corse, des manifestants ont forcé un barrage de policiers pour accéder au quartier des Jardins de l'Empereur. 

C. B avec AFP