BFMTV

Agressions sexuelles pendant les festivités: le préfet de police de Paris invite les victimes à porter plainte

Des femmes ont raconté avoir été victimes d'agressions sexuelles en marge des festivités de dimanche.

Des femmes ont raconté avoir été victimes d'agressions sexuelles en marge des festivités de dimanche. - Eric Feferberg - AFP

Plusieurs femmes ont raconté sur les réseaux sociaux avoir été victimes d'agressions sexuelles dimanche soir, alors qu'elles étaient sorties fêter la victoire de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde.

Les services de police ne feront preuve d'aucune "complaisance" à l'encontre des auteurs d'agressions sexuelles commises dimanche soir. Au lendemain de la victoire des Bleus en Coupe du monde, et des célébrations qui s'en sont suivies partout en France, plusieurs femmes avaient raconté sur les réseaux sociaux avoir été victimes de harcèlement ou d'agressions sexuelles commises dans la rue par des hommes alcoolisés, au cours de la soirée de dimanche. Sur Twitter, ces témoignages ont été compilés sous le hashtag #MeTooFoot.

Invité sur Europe 1 ce mercredi matin, le préfet de police de Paris Michel Delpuech a invité ces femmes a porter plainte contre ces "délinquants".

"Il faut que ces faits soient portés à la connaissance des services, pour que les investigations soient menées", a-t-il ainsi fait valoir, avant d'assurer que les services de police "seront évidemment sans complaisance avec les auteurs s'ils sont identifiés". 

Deux hommes ont déjà été mis en cause dans ces affaires d'agressions sexuelles pendant les festivités. Selon nos informations, un jeune homme, mineur, a été déféré lundi soir dans le cadre d'une procédure visant des faits d'"agression sexuelle". Un autre individu, interpellé lundi après-midi dans le secteur des Champs-Elysées, a été placé en garde à vue ce mardi du chef d'"exhibition sexuelle" et d'"agression sexuelle" après une admission de quelques heures à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris. 

A.S.