BFMTV

2016: les voitures aux vitres teintées interdites

Le ministère de l'Intérieur va publier d'ici le mois de janvier 2016 un décret interdisant les films teintés sur les vitres latérales des voitures. En cas d'infraction, les automobilistes pourraient recevoir une amende de 135 euros.

Une décision au nom de la sécurité routière. Après la publication des chiffres catastrophiques du nombre de morts sur les routes en 2014, le gouvernement avait décidé de frapper fort: taux d'alcoolémie légal abaissé pour les jeunes, interdiction des kits mains libres et oreillettes au volant ou encore "préciser la réglementation du surteintage des vitres à l’avant des véhicules". Il s'agit de la mesure 23 de ce rapport qui vise à garantir le bon contrôle de certains comportements dangereux comme l'utilisation du téléphone au volant ou le non port de la ceinture de sécurité.

135 euros d'amende en cas de vitres teintées

D'ici janvier, ce dispositif devrait être appliqué. Le ministère de l'Intérieur prévoit de déposer dans les semaines qui viennent un décret interdisant les vitres teintées latérales avant. Ce projet devrait être déposé devant le Conseil constitutionnel.

Selon le délégué interministériel à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe, la Transmission de Lumière visible sera limitée à 30%. Les propriétaires de voiture devront les faire retirer. En cas d'infraction, les automobilistes pourraient se voir infliger une amende de 135 euros et le retrait de trois points sur leur permis de conduire.

Retrait des vitres teintées: 1.800 emplois menacés 

Du côté des professionnels, la mesure fait grincer des dents. "Cette mesure va impacter plus de 53% de notre chiffre d'affaire", insiste dans le quotidien Nicolas Guiselin, président de l'Association sécurité et filtration des films pour vitrage (ASFFV), craignant la disparition de 1.800 emplois directs. L'association tiendra mardi matin une conférence de presse.

Les associations de sécurité routière se réjouissent, elles, de cette mesure qui permettra d'améliorer les contrôles routiers, alors que l'opacité des vitres doit atteindre au moins 95% pour que les occupants d'un véhicule soient invisibles. "C'était même une demande des forces de l'ordre", assure Christophe Ramon de la Prévention routière. Du côté de la Ligue de la violence routière, on réclame toutefois que l'interdiction des vitres teintées soit également appliquée aux fenêtres à l'arrière. 

J.C.