BFMTV

Top Chef saison 11: qui est Paul Pairet, le nouveau membre du jury?

Le chef Paul Pairet en 2013.

Le chef Paul Pairet en 2013. - Jacques Demarthon / AFP

Originaire de Perpignan, Paul Pairet est à la tête d'Ultraviolet, un restaurant trois étoiles à Shanghai.

Top Chef est de retour ce mercredi soir sur M6, avec une onzième saison marquée par l'arrivée d'un nouveau juré, Paul Pairet, qui prend la relève après le départ de Jean-François Piège. Un visage familier pour les téléspectateurs fidèles au programme, puisqu'il a déjà participé à l'émission l'an dernier, en tant que juré invité. 

"Un personnage à part"

Âgé de 55 ans et originaire de Perpignan, Paul Pairet possède trois restaurants à Shangai: Mr & Mrs Bund, le café Polux, et le célèbre Ultraviolet, un établissement trois étoiles qui mêle cuisine et technologie, et dont l'adresse est inconnue: les clients y sont conduits par un chauffeur. En 2018, Les Grandes Tables du monde l'ont élu meilleur restaurateur au monde, lui permettant de décrocher une renommée internationale.

"C'est un personnage à part, il a son monde", a confié à son sujet le présentateur Stéphane Rotenberg sur Europe 1. "C'est un grand chef. Il est débutant en télévision, mais tout se passe bien".

"Comme juré, je suis différent de mon personnage de cuisinier", a expliqué au Parisien Paul Pairet. "D'habitude, je prends toutes les décisions, j'organise les stratégies, je mets au point des recettes, avec beaucoup d'exigence envers mes collaborateurs. Là, j'écoute ce que me dit de faire la production. Je suis comme un étudiant, un stagiaire. Je n'ai pas la même assurance. Sur un tournage, je suis beaucoup plus humble qu'en cuisine. Je me suis mis au service des candidats. Ça m'a relaxé, décontracté".

Une casquette plutôt qu'une toque

Signe distinctif de Paul Pairet? Sa caquette, qui remplace l'habituelle toque. "Ça fait trente ans que je porte une casquette en cuisine. Elle est coupée comme celles de l'armée chinoise, époque Mao. Même si je n'ai pas forcément une approche militaire. Je ne la quitte plus depuis que j'ai moins de cheveux. D'autant plus que quand j'en change, on ne me reconnaît pas. Ma casquette est plus connue que moi", a-t-il confié à ce sujet au Parisien.

Il a également assuré à nos confrères avoir facilement trouvé sa place au sein du jury: "Je connaissais Hélène Darroze et Philippe Etchebest. Michel Sarran, on se croisait juste sur les événements internationaux. Et on s'est très bien entendus. Peut-être au détriment du programme. Je pensais qu'il y aurait plus de dissensions, alors qu'on est souvent tombés d'accord. C'est presque un problème".

"C’est un personnage qui suscite une espèce de curiosité, de respect", a de son côté confié la cheffe Hélène Darroze au site Planet. "L’arrivée de Paul a été une belle complicité et une approche culinaire vraiment intéressante pour nous et les candidats", a renchérit Philippe Etchebest.
Nawal Bonnefoy