BFMTV

Quotidien refusé aux Estivales du Front national, pas Le Petit Journal

Yann Barthès sur le plateau de son talk-show "Quotidien"

Yann Barthès sur le plateau de son talk-show "Quotidien" - Christophe Chevalin - TF1

Le site d'information en ligne Mediapart et la nouvelle émission de Yann Barthès, Quotidien, diffusée sur TMC, se sont vu refuser leur demande d'accréditation par le FN pour les "Estivales de Marine Le Pen" à Fréjus qui se tiendront samedi et dimanche. Le refus de la présence de journalistes de ces deux médias aux événements organisés par le Front national est récurrente.

En septembre 2014, la journaliste de Mediapart chargée du FN avait pu assister à une matinée de l'Université d'été du Front national de la jeunesse, déjà à Fréjus, avant d'en être interdite dans l'après-midi. Le Front national reproche notamment à Mediapart de ne pas avoir invité Marine Le Pen dans le cadre d'une série d'entretiens qu'il a menés avec certains des candidats à la présidentielle de 2012, mais aussi plus généralement un traitement partial de l'actualité du parti. Mediapart se défend en faisant valoir qu'il réalise régulièrement des articles et des enquêtes sur divers aspects relatifs au FN.

Marine Le Pen refuse de répondre aux reporters de Quotidien

"Ca fait quatre ans que notre journaliste est interdite professionnelle par le FN. Cela ne nous empêche pas de couvrir l'extrême droite par d'autres moyens. Quoiqu'en dise Marine Le Pen, le FN n'est pas un parti républicain, sinon il appliquerait les règles basiques de la République: la liberté de l'information", a déclaré à François Bonnet, directeur de la rédaction de Mediapart. "Si le FN n'est pas content de notre traitement, qu'il nous fasse des procès. Il les fait, il les perd systématiquement".

Concernant Quotidien, la nouvelle émission de Yann Barthès sur TMC et TF1, Marine Le Pen avait ostensiblement refusé de répondre à ses reporters, selon des images diffusées lundi. L'émission Le Petit journal sur Canal+, anciennement présentée par Yann Barthès mais désormais reprise par Cyrille Eldin, a en revanche été accréditée.

F.M. avec AFP