BFMTV

Michel Drucker critique la nouvelle politique de France Télévisions: "Je sens qu'il faut faire jeune..."

MIchel Drucker sur le plateau du "Grand Show"

MIchel Drucker sur le plateau du "Grand Show" - Ghosarossian Delphine / FTV

L'animateur de 73 ans s'est exprimé sur "le jeunisme" opéré actuellement par la nouvelle direction de France Télévisions. S'il avoue "ne se faire aucune illusion sur son avenir", Michel Drucker espère malgré tout être "le dernier des seniors" à l'antenne.

L'éviction de Julien Lepers après 27 années passées à la tête de Questions pour un champion laisse des traces dans les couloirs de France Télévisions et inquiète ses collègues. Les sièges des plus anciens animateurs semblent de plus en plus éjectables au sein du groupe. Cette nouvelle ligne directrice, consistant à rajeunir ceux qui incarnent les chaînes du service public, n'est pas du goût de tous. Notamment de l'un des plus emblématiques présentateur du PAF: Michel Drucker.

L'homme au 50 ans de carrière à la télévision s'inquiète de son avenir sur la chaîne et il l'a fait savoir lors d'un entretien accordé à TVMag. L'animateur de Vivement Dimanche, qui espère passer encore quelques années sur son célèbre canapé rouge, confie ses doutes concernant la volonté de Delphine Ernotte de rajeunir l'image de France Télévisions.

"Le jeunisme et le racisme de l'âge, je l'ai déjà vu passer, explique Michel Drucker. J'espère simplement que les dirigeants de France Télévisions garderont un ou deux anciens. Mais je sens qu'il faut faire jeune.. Le côté 'rajeunir les marques', je connais ça. Je ne me fais aucune illusion!"

"Si ça m'arrive d'être viré, il ne faudra pas pleurer"

L'animateur poursuit: "J'ai plus de 70 ans et j'espère faire encore mon métier le plus longtemps possible. D'ailleurs, je n'ai pas l'impression d'être un vieillard. Rajeunir: tous les patrons ont voulu le faire! La seule chose, c'est que les seniors ont aussi besoin d'un repère. Si je pouvais être le dernier des seniors, je ne serais pas mécontent."

Sans aigreur, Michel Drucker, qui vient de se lancer dans l'aventure d'un one-man show à 73 ans, reconnaît avec lucidité: "Il ne faut pas se tromper: je ne devrais plus être là depuis très longtemps... Cinquante ans de carrière, c'est surréaliste! Si ça m'arrive d'être viré, il ne faudra pas pleurer parce que j'ai vécu des moments magnifiques. Si on m'indique que je suis trop vieux, je rentrerai chez moi, j'irai sur scène, j'écrirai des livres, je ferai de la radio, du sport et je piloterai... La seule chose, c'est que j'aimerais faire partie de ceux qui restent des repères pour les gens."