BFMTV

Les méthodes de l'émission de Stéphane Plaza dénoncées par deux ex-participants

Stéphane Plaza, le 21 mai 2015

Stéphane Plaza, le 21 mai 2015 - Joel Saget - AFP

Ils estiment que l'experte de la production n'avait "aucun réseau" et "frappait à la porte des gens aléatoirement pour savoir si leur maison était à vendre".

"Nous avons perdu notre temps". Yarek, ex-participant de l'émission de Stéphane Plaza Recherche appartement ou maison, ne mâche pas ses mots. Dans une interview accordée à Télé Star, il revient, en compagnie de son épouse Suzanne, sur les conditions de tournage de l'émission de M6.

Le couple avait contacté la chaîne en 2013 pour trouver une maison dans la commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde). Elle devait être suffisamment grande pour accueillir le couple et deux enfants. Mais les visites ne se sont pas déroulées comme le couple l'avait espéré. "Nous avons visité seulement trois maisons en trois jours alors que nous aurions pu en visiter une dizaine sans M6", a indiqué Yarek à Télé Star. "Je pense qu'il y avait plus de biens qui correspondaient à nos critères à Martignas." 

L'experte de l'émission ne connaissait pas le secteur immobilier

Selon lui, Pascale Albertini, l'experte fournie par l'émission, "ne connaissait pas du tout ce secteur immobilier": "elle n'avait aucun réseau et frappait à la porte des gens aléatoirement pour savoir si leur maison était à vendre." C'était le cas, par exemple, de la maison coup de cœur de Yarek et Suzanne, annoncée comme disponible, alors qu'elle était en réalité déjà vendue. "La production n'avait pas l'air au courant", souffle l'homme.

Contacté par Télé Star, Pascale Albertini s'est défendue des plaintes et a insisté pour dire que les recherches d'appartement se poursuivent souvent une fois l'émission terminée: "Ils ne nous ont pas contactés au terme des trois visites pour faire remonter ces plaintes mais, si ça avait été le cas, nous aurions poursuivi les recherches en dehors du tournage."

Jérôme Lachasse