BFMTV

"L'Asile", l'épreuve de Fort Boyard qui fait polémique

L'épreuve "L'Asile" de Fort Boyard sur France 2

L'épreuve "L'Asile" de Fort Boyard sur France 2 - Capture d'écran

Ce jeu de l'émission de France 2, accusé de stigmatiser les personnes hospitalisées en psychiatrie, fait l'objet d'une pétition.

"L'Asile", une épreuve de Fort Boyard dans laquelle un candidat doit se libérer d'une pièce capitonnée habillé d'une camisole, révolte les associations de malades psychiatriques. Depuis la première diffusion de ce jeu le 24 juin dernier, une pétition lancée par SOS Psychophobie appelle à son retrait.

"Nous demandons donc à France 2 de retirer immédiatement cette épreuve des prochaines émissions diffusées, et de présenter des excuses publiques pour toutes les personnes qui ont été touchées par leur représentation caricaturale de la maladie psychique et par leur banalisation des maltraitances psychiatriques", peut-on lire.

Injures publiques et discrimination

Ce collectif de lutte contre la stigmatisation de la schizophrénie mais aussi l'Unafam (l'Union nationale de familles et amis de personnes malades et handicapés psychiques) ont décidé de porter plainte auprès du procureur de la République pour "injures publiques" et "discrimination", révèle Le Parisien

"La chambre d'isolement, c'est une réalité aujourd'hui! Je n'ai pas envie d'en rire (...) Ce n'est pas un jeu. Ces images sont blessantes et stigmatisantes", estime Bénédicte Chenu, dont le fils Charles, schizophrène, a déjà "été sanglé à un lit et en garde un souvenir traumatisant".

Une version "à la manière du Joker de Batman"

Interrogée sur le sujet ce mercredi matin dans Le Grand Direct des Médias sur Europe1, la productrice du jeu Alexia Laroche-Joubert a déclaré être surprise par la polémique, et rappelé que "L'Asile" avait déjà été présenté lors de la saison diffusée pendant l'été 2001.

"On a voulu la revisiter à la manière du Joker de Batman, donc on était très loin de vouloir choquer", a-t-elle assuré. "On a tout de suite modifié certaines choses, en changeant le nom de l'épreuve par exemple, et en ne faisant plus de référence au monde psychiatrique".

Alexia Laroche-Joubert a ajouté être étonnée que les associations n'aient pas contacté directement la production afin de discuter "pour réfléchir à des ajustements", rappelant que l'objectif premier de Fort Boyard est "de mettre à l'honneur des dizaines d'associations".

Nawal Bonnefoy