BFMTV

Charlotte Casiraghi: "L’amour est la question centrale dans nos vies"

Charlotte Casiraghi dans "Le Supplément" sur Canal+

Charlotte Casiraghi dans "Le Supplément" sur Canal+ - Bangumi

Passionnée de philosophie, la fille aînée de Caroline de Monaco s'est confiée à ce sujet, mais aussi sur le thème de l'amour, sur lequel elle a écrit un texte.

Fille de la princesse Caroline, cavalière, égérie Gucci et mannequin à ses heures, Charlotte Casiraghi est aussi une grande passionnée de philosophie, qu'elle a étudiée à la Sorbonne. A un point tel qu'elle a créé "Les rencontres philosophiques de Monaco", dont elle est la présidente. 

Interrogée à ce sujet dans Le Supplément sur Canal +, la cavalière a expliqué que la philosophie s'était imposée à elle presque comme une évidence dès son adolescence.

"Au-delà de mon destin, on est tous confronté à une forme de fragilité, à des événements personnels qui peuvent vous amener à vous interroger sur cette fragilité de la vie, de ce qui peut vous ébranler. Ce questionnement-là, je l'ai eu très jeune, et c'est quelque chose qui m'est apparu comme essentiel", a-t-elle déclaré.

"La rencontre est pour moi de plus en plus difficile"

La jeune femme de 29 ans, plutôt discrète en temps normal, s'est laissée aller à quelques confessions, révélant qu'elle doutait "tout le temps". Elle est également revenue sur le thème des "Rencontres philosophiques": l'amour. 

"Cela m'a semblé évident de choisir le thème de l’amour puisque c’est un thème central de la philosophie (...) L’amour est la question centrale, on va dire, dans nos vies", a déclaré celle qui a écrit un texte à ce sujet, intitulé L'impossible rencontre.

"C’est un paradoxe, on est dans une ère de communication, de connexion permanente, mais la véritable rencontre avec l’autre n’est pas forcément si simple. La rencontre est pour moi de plus en plus difficile, parce qu'elle implique de s’abandonner totalement à cet autre. On se jette dans un océan sans rivage quand on rencontre quelqu’un."

N.B.