BFMTV

Dans les coulisses des premières répétitions d'Oliver Twist - Le Musical

-

- - -

Le 23 septembre prochain, la salle Gaveau ouvrira pour la première fois ses portes à une comédie musicale: Oliver Twist. A six mois de cette grande première, BFMTV.com a pu assister à la préparation de ce spectacle qui s’annonce comme l’un des événements culturels de la rentrée.

Jeudi 10 mars. Paris. Dans une salle de danse du 9ème arrondissement de la capitale, on chante, on danse, on répète, on s’active et on s’applique pour mettre en place Oliver Twist - Le Musical, une comédie musicale issue de l’œuvre de Dickens qui s’installera le 23 septembre prochain à la salle Gaveau.

C’est la première fois de son histoire que cette salle parisienne, réservée habituellement à la musique classique, accueille une comédie musicale. Alors qu’un défi technique s’annonce pour cette salle parisienne qui va devoir aménager son espace (avec création de trappes, de coulisses…), c’est un défi artistique que préparent de son côté le metteur en scène du spectacle Ladislas Chollat et sa troupe de comédiens.

Ladislas Chollat dirige les comédiens pendant le tableau "Belle Journée"
Ladislas Chollat dirige les comédiens pendant le tableau "Belle Journée" © F.M.

Ce jour-là, l'équipe d'Oliver Twist répète le tableau Belle journée en vue notamment de la prochaine présentation de la comédie musicale à la presse qui se tiendra dans quelques jours. Ce qui explique la disposition particulière de la scène (les comédiens évoluent sur une scène type "podium de défilé de mode"). Ce qui explique aussi la concentration de la troupe, déjà très soudée et très à l'écoute des multiples indications que leur fournit le metteur en scène.

Nicolas Motet, de The Voice Kids à Oliver Twist

Alors que la troupe, composée d’une quinzaine de comédiens parmi lesquels Prisca Demarez (actuellement à l'affiche de Cats), effectue un échauffement vocal, Ladislas Chollat nous place le contexte de la scène à laquelle nous allons assister. Alors que Londres s’éveille au petit matin, Oliver (incarné par le jeune Nicolas Motet, ancien candidat de The Voice Kids) et Rosa (Catherine Arondel) chantent leur bonheur après avoir appris une bonne nouvelle. Un bonheur qui contraste avec l'humeur de tous ceux qu’ils croisent sur leur chemin dans les rues londoniennes où résonne la misère avec ses pickpockets, ses prostituées, ses couples qui se disputent, ses malades… 

Nicolas Motet lors du final de "Belle journée" dans "Oliver Twist - Le Musical"
Nicolas Motet lors du final de "Belle journée" dans "Oliver Twist - Le Musical" © F.M.

Ravi de participer à cette création musicale inédite autour du héros de Dickens, Ladislas Chollat (metteur en scène de Résiste) s’est laissé convaincre par le projet pour sa résonance résolument moderne avec l’époque d’aujourd’hui. Derrière ce projet, deux hommes: Shay Alon, le compositeur, et Christopher Delarue, auteur du livret et parolier. Le second, âgé de 23 ans seulement, nous confie son bonheur de voir son spectacle prendre vie: "C'est le genre d'aventure qu'on rêve de vivre, alors avoir la chance d’expérimenter cela à mon âge, c'est idyllique, vraiment." Et à l'instar du jeune auteur, également présent sur scène, toute l'équipe fait preuve d'une profonde implication.

Une équipe avec "de grandes ambitions"

Si Ladislas Chollat ne cache pas qu'il "y a encore du travail" en voyant ses comédiens faire et refaire le tableau Belle journée, il n'en perd sa bonne humeur, malgré le chantier qui s'annonce. Ce metteur en scène perfectionniste, à la recherche perpétuelle de nouvelles idées et dans la discussion permanente avec ses comédiens, est notamment épaulé dans sa tâche par le chorégraphe israélien Avichai Hacham, un homme discret, mais redoutablement efficace quand il s'agit faire passer ses idées. Mais dans une autre langue. Car c'est dans celle de Shakespeare que les deux hommes communiquent. Mais le dialogue passe. Et chacun semble avoir déjà trouvé sa place.

Nicolas Motet lors des répétitions de la comédie musicale "Oliver Twist"
Nicolas Motet lors des répétitions de la comédie musicale "Oliver Twist" © F.M.

Ces premières répétitions permettent déjà de nous rassurer sur deux points: la capacité des compositions de Shay Alon, présent lors de cette séance, à rester dans la tête et le vrai potentiel du jeune Nicolas Motet qui, à 15 ans, a la mission de porter ce spectacle. Heureux d'incarner "un vrai héros" et de pouvoir lui "apporter sa touche personnelle", le jeune artiste se dit "motivé" et semble avoir pris la pleine mesure de ses responsabilités: "Je suis concentré au maximum pour apprendre le plus possible. Mais la bonne humeur du groupe rend les répétitions très dynamiques et agréables. On a une troupe extrêmement talentueuse qui m'apporte énormément dans le domaine artistique. C'est un épanouissement total."

Nicolas Motet poursuit: "Toute l'équipe a des grandes ambitions pour le spectacle, cela nous pousse à nous surpasser. Mon plus grand défi sera de toujours incarner le personnage avec justesse. Avec le metteur en scène, nous travaillons beaucoup la complexité du personnage afin que le public redécouvre Oliver Twist."

Le public devra donc patienter six mois encore pour redécouvrir le classique de Dickens. Même si le succès de cette comédie musicale inédite sur le jeune pickpocket londonien n'est pas encore dans la poche, dans l'ombre, c'est déjà toute une troupe qui y travaille. Mais les premières impressions sont bonnes. Et notre enthousiasme, Oliver Twist ne l'a pas volé.