BFMTV

Patrick Poivre d'Arvor au théâtre: "Si je me casse la gueule, tant pis"

L'ancien présentateur vedette du 20 heures s'est confié dans News et Compagnie, mardi soir sur BFMTV. Il a notamment évoqué son nouveau défi: monter sur les planches.

Patrick Poivre d'Arvor était l'invité ce mardi soir de BFMTV dans l'émission News et Compagnie, pour présenter la pièce comique Garde Alternée, qui débutera au théâtre des Mathurins à Paris le 19 février prochain. Il y incarne un pédopsychiatre débordé, et donne la réplique à Alexandra Kazan et David Brécourt.

La pièce, écrite par Edwige Antier et Louis-Michel Colla, aborde les thèmes de l'enfance et du divorce. Des sujets dont la sensibilité a touché l'ancien présentateur du JT de TF1.

"Ils l'ont écrit pour moi", a confié PPDA en faisant référence aux auteurs. "J'ai donc regardé différemment le texte, notamment à travers le drame que j'ai vécu à travers ma fille Solenn", a-t-il ajouté.

Bien que le ton de Garde Alternée soit très différent de celui dans lequel on l'attend d'habitude, le journaliste et écrivain admet avoir appris "des tas de choses" en participant à ce projet. "Il faut écouter davantage les enfants, ils ont besoin de repères et de stabilité".

Un risque à prendre

En montant sur les planches, Patrick Poivre d'Arvor ne prétend pas "révolutionner le monde du théâtre", mais pense "pouvoir apporter quelque chose". Et même s'il se sait attendu au tournant, il ne laisse pas le trac prendre le pas - facile, pour celui qui a présenté des milliers de journaux télévisés au cours de sa carrière.

"Je pense que le pire des risques, c'est de ne pas en prendre", a assuré l'ex-star du petit écran.

"Si on regrette de ne pas avoir pris le bon chemin, c'est trop malheureux. Si je me casse la gueule, tant pis, au moins j'aurais essayé. Tous les jeunes devraient se dire ça. Il faut aller au bout de ses rêves", a-t-il conclu.

Nawal Bonnefoy