BFMTV

Funérailles grandioses pour DJ Arafat, star ivoirienne du coupé-décalé

Le chanteur ivoirien DJ Arafat en 2017

Le chanteur ivoirien DJ Arafat en 2017 - ISSOUF SANOGO - AFP

DJ Arafat est mort à 33 ans des suites d'un accident de moto à Abidjan. Le plus grand stade de Côte d'Ivoire abritera la cérémonie d'hommage.

Les fans du chanteur ivoirien DJ Arafat, star du "coupé-décalé" décédée accidentellement le 12 août, s'apprêtent vendredi à rendre un hommage exceptionnel à Abidjan à celui qui a rythmé leur vie en chansons.

"Nous attendons 100.000 personnes pour les funérailles musicales qui débutent vendredi", a affirmé à l'AFP Kenzo Kouadio, le président du comité d'organisation des funérailles du "Père des Chinois", surnom donné au chanteur tant ses admirateurs étaient nombreux.

DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, est mort à 33 ans des suites d'un accident de moto à Abidjan. L'annonce de sa mort avait donné lieu à des scènes d'hystérie parmi ses fans.

Dans le plus grand stade de Côte d'Ivoire

Genre musical, mais aussi attitude, le coupé-décalé, musique au rythme endiablé utilisant souvent des sons électroniques, est né en 2003 dans les boîtes de nuit ivoiriennes pour se disséminer ensuite dans toute l'Afrique.

Le "Félicia", le stade Félix Houphouët-Boigny, le plus grand de Côte d'Ivoire avec une capacité de 34.000 places, abritera la cérémonie d'hommage qui a mobilisé les meilleurs promoteurs de spectacles du pays.

"Les portes du stade vont s'ouvrir dès 6 heures (locales et GMT) et les animations débuteront à 10 heures jusqu'au lendemain", après quoi la dépouille de l'artiste, père de cinq enfants, sera enterrée samedi dans le cimetière de Williamsville, dans la commune populaire d'Adjamé, a précisé Kenzo Kouadio.

"La sécurité sera de mise"

De nombreuses personnalités du monde artistique sont attendues à cette célébration, selon ce dernier, mais la liste des noms n'était pas arrêtée vendredi matin.

Des écrans géants seront installés dans des quartiers populaires d'Abidjan dont Yopougon, Koumassi, Abobo, ainsi qu'à Cocody-Angré où résidait DJ Arafat, pour suivre la cérémonie qui sera aussi retransmise en direct par la Radio-Télévision publique ivoirienne.

"Les préparatifs se passent bien. La sécurité sera de mise", a assuré à l'AFP Victor Yapobi, un des responsables de l'organisation.

De nombreux Abidjanais redoutent cependant des dérapages. L'administration publique ivoirienne, des ambassades, des institutions et des entreprises ont alerté leurs employés sur la situation "très volatile" pendant ces deux jours (vendredi et samedi), et vont pour certaines fermer leurs bureaux proches du stade.

Jérôme Lachasse avec AFP