BFMTV

Ces chanteurs qui rendent hommage en musique aux victimes des attentats de Paris

Louane, Kery James et Renaud ont tous trois rendu hommage aux victimes des attentats qui ont meurti Paris en janvier et en novembre 2015.

Louane, Kery James et Renaud ont tous trois rendu hommage aux victimes des attentats qui ont meurti Paris en janvier et en novembre 2015. - Bertrand Guay - Valéry Hache - AFP - Capture d'écran Renaud -

Comme Renaud ou Johnny Hallyday, plusieurs artistes ont choisi d'évoquer les attentats de janvier et de novembre en chanson.

Ils chantent la mort, la douleur, Paris, et puis l'espoir. Après les attentats du 13-Novembre, comme après ceux de janvier, de nombreux artistes ont voulu rendre hommage aux victimes, mais aussi célébrer Paris et le vivre ensemble. Un an après les attentats qui ont notamment touché le Bataclan, retour sur ces chansons hommages.

Un dimanche de janvier, Johnny Hallyday

Un des premiers à avoir dégainé un titre évoquant les attentats, c'était Johnny Hallyday, en janvier 2015. Cette chanson, il l'a chantée Place de la République à Paris, le 10 janvier 2016, pour le premier anniversaire des attentats contre Charlie Hebdo. Cela a fait grincer quelques dents, d'autant que l'hebdo n'a jamais été tendre à l'égard du rockeur français.

La chanson s'appelle Un dimanche de janvier, elle a été écrite par Jeanne Cherhal et composée par Yodelice, pour le dernier album de Johnny, elle évoque la grande marche républicaine qui a suivi les attentats, le 11 janvier 2015.

J'ai embrassé un flic et Hyper casher, Renaud

Très inspiré par les événements de janvier, l'attaque contre le journal Charlie Hebdo, qui a décimé la rédaction du journal satirique le 7 janvier 2015, mais aussi celle contre l'Hypercasher de la porte de Vincennes, qui a fait 4 morts, Renaud a écrit deux chansons. L'une Hyper casher, décrit le drame de façon précise et poignante.

La seconde a sans doute beaucoup étonné les vieux fans du chanteur, plus habitué à bouffer du flic qu'à les embrasser. J'ai embrassé un flic évoque, comme la chanson de Johnny, les manifestations qui ont suivi les attentats de janvier. "Nous étions des millions / Entre République et Nation / Protestants et catholiques/Musulmans, juifs et laïcs / Sous le regard bienveillant / De quelques milliers de flics".

> Streets of surrender, Zucchero et Bono Mark Knopfler

Le groupe U2 devait se produire à Paris les 14 et 15 novembre 2015. Les musiciens ont annulé leurs concerts, sont venus se recueillir au lendemain des attentats devant le Bataclan. De retour à Bercy en décembre, ils ont accueilli sur scène les Eagles of Death Metal, qui jouait au Bataclan le 13 novembre.

Puis Bono a écrit pour le chanteur italien Zucherro la chanson Streets of Surrender, qui célèbre Paris et la liberté. Mark Knopfler a également participé au projet.

Je ne veux pas mourir ce soir, Vincent Delerm

Le dernier album de Vincent Delerm est imprégné d'un désir de vivre l'instant présent. Il porte la marque des attentats contre Charlie Herbo et le Bataclan, bien plus que le musicien ne l'avait soupçonné en l'écrivant. "Quand l'album a été fini, je me suis rendu que ça avait beaucoup compté", a-t-il ainsi confié à BFMTV.

Vivre et mourir ensemble, Kery James

Kery James a dévoilé son morceau inspiré des attentats du 13-Novembre, en janvier 2016. "C'est le refus de la sauvagerie, la crainte de voir le pays sombrer dans la guerre civile que les inconscients veulent précipiter, le désir de justice pour et envers tous et même l'amour qui m'ont poussé à écrire cette chanson", a expliqué le rappeur au Parisien.

Il rêve de "créer des points entre les différentes France", une question plus que jamais d'actualité.

Les enfants paradis et Tous les gamins du monde, de Damien Saez

Saez signe deux chansons-hommage inédites, qu'il vient de poster sur les réseaux sociaux. Deux morceaux, une balade très douce, Les enfants paradis et un autre en forme d'hymne à la liberté Tous les gamins du monde. Ils sont téléchargeables gratuitement sur le site culturecontreculture.fr.

Ce sont les premiers morceaux de l'auteur de Jeune et con depuis son album Miami, il y a trois ans. 

Un automne à Paris, Ibrahim et Amin Maalouf, Louane

La musique est d'Ibrahim Maalouf, le texte de son oncle, l'écrivain Amin Maalouf. Et la voix qui interprète Un automne à Paris est celle de Louane. Cet hommage a été écrit à la demande de la ministre de l'Education nationale pour servir de ressource à utiliser en classe par les enseignants.

Magali Rangin