BFMTV

Bigflo & Oli, les bons samaritains du rap français

Bigflo & Oli

Bigflo & Oli - Valery Hache / AFP

Ils se présentent comme les "bons garçons" du rap français. Depuis plusieurs années, ils se distinguent dans les médias par leurs bonnes actions qui réjouissent leurs fans.

Depuis trois ans, ils remplissent des Zénith et enchaînent les tubes. Ce vendredi, Bigflo & Oli sortent leur nouvel album, La Vie de rêve. Loin des clichés sur le rap, les frères toulousains tiennent à être des exemples, quitte à devenir la cible de certains. "Il y a pire que d'être traités de gentils !", s'amuse Oli, dans une interview à l'AFP. Dans leur album, ils préfèrent en jouer et se décrivent comme "les rappeurs détestés de ton rappeur préféré".

Cette posture de "bons garçons", le duo la revendique. Avant d'être des artistes, ils sont des fans, rappellent-ils, admirant Soprano, Diam's, Youssoupha, Stromae ou Orelsan. Des artistes qui ont comblé les ados qu'ils étaient il y a peu. "On se tue à répéter que le rap est important dans la vie des jeunes", insiste le duo d'inséparables, dont le parcours est jalonné de bonnes actions. Passage en revue. 

Bigflo et Oli
Bigflo et Oli © Polydor

Le message pour un fan malade

En octobre dernier, Bigflo & Oli ont adressé sur Instagram un message à Maxence, un fan de huit ans atteint d'un cancer de l'os. Quelques jours avant son amputation de la jambe, les rappeurs lui ont envoyé un message de soutien: "Gros bisous, plein de courage. Il paraît que tu écoutes nos sons et que tu kiffes bien ce qu'on fait, ça nous fait vraiment plaisir. On te fait plein de bisous à toi et à ta maman". La vidéo, qui dure quelques secondes, a fait le bonheur de Maxence: "Quand il l'a vu, il a fait des bonds dans son lit. C'est déjà extraordinaire que Bigflo & Oli lui aient envoyé ça", a indiqué la mère de Maxence à La Dépêche

100.000 euros au Secours populaire

Ils l'avaient promis en annonçant leur quatrième concert consécutif au Zénith de Toulouse, ville dont ils sont originaires. En avril dernier, Bigflo et Oli ont reversé tous les bénéfices de la soirée au Secours populaire, soit 100.000 euros. "Merci les Toulousains, ces concerts sont gravés à jamais dans nos cœurs et font partie des moments les plus forts de nos vies. Merci Toulouse!" En novembre 2017, ils avaient aussi collecté 30.000 euros pour le Secours populaire grâce à un concert.

"Renvoyer la balle"

Le 16 avril 2018, Bigflo & Oli ont invité à un de leurs concerts les élèves, les professeurs et le personnel de Saint-Sermin à Toulouse, leur ancien lycée. Soucieux de "renvoyer la balle là où on a commencé", ils assurent qu'il est "important de rendre à ceux qui nous ont donné et ne pas oublier d’où l’on vient!" Les rappeurs sont très attachés à ce lieu.

En 2012, déjà, ils y avaient été filmés lors de leur première apparition télé. Cette semaine, ce n'est pas dans leur lycée, mais dans la cour de leur école primaire que le duo a tourné le clip de Plus tard. "On a tourné ce clip dans la cour de récré de notre école primaire, beaucoup d’émotions de revenir sur ce lieu où nos rêves les plus fous ont fait leurs premiers pas après tous ces succès...", ont-ils écrit sur Instagram.

Voyage en Argentine

En février dernier, Bigflo & Oli ont offert un beau cadeau à leur père Fabian: un voyage en argentine, dont il est originaire. Il a pu y retrouver une partie de sa famille qu'il n'avait pas vu depuis "au moins dix ans". "Papa, on a une surprise pour toi, demain on part en Argentine, il faut que tu fasses tes valises. On a prévenu toute la famille", annoncent ses fils dans le clip de Papa, un titre écrit en son hommage.

"On veut rendre un peu aux gens, ce sont eux qui votent"

Le 10 novembre dernier, Bigflo & Oli se sont illustrés en offrant à un fan, Enzo, leur NJR Music Awards du meilleur duo francophone. Un trophée qu'ils avaient déjà remporté l'année dernière. "C’est symbolique, on veut rendre un peu aux gens, ce sont eux qui votent", ont expliqué les frères à NRJ. Une belle action qui résume bien leur parcours.

Jérôme Lachasse