BFMTV

Le créateur de The Punisher veut réhabiliter son personnage, récupéré par les militants pro-armes

The Punisher

The Punisher - Marvel

Le créateur du personnage lance un concours pour permettre à des dessinateurs noirs de se réapproprier le personnage, devenu l'emblème des milices privées et des militants pro-armes aux Etats-Unis.

Anti-héros de Marvel qui n'hésite jamais à user de la violence et de la torture, The Punisher a été récupéré au cours des dernières années aux Etats-Unis par l'extrême-droite, ainsi que par des milices privées et des militants pro-armes.

Son créateur, le scénariste Gerry Conway, indigné de voir le logo de son personnage fétiche (un crâne aux longues dents) être arboré par des opposants au mouvement Black Lives Matter, a décidé de lancer un concours pour permettre à des dessinateurs principalement noirs de se réapproprier le personnage.

"Je suis à la recherche de jeunes dessinateurs de couleur qui aimeraient participer à un petit projet participatif pour Black Lives Matter pour se réapproprier le crâne du Punisher et en faire un symbole de justice, plutôt que des violences policières", a écrit Gerry Conway sur Twitter.

"Soutenir Black Lives Matter"

"Pour être clair", a-t-il ajouté, "ce petit projet est ouvert à quiconque souhaite donner de son temps et de son talent. Ce n'est pas rémunéré, il s'agit de rassembler des fonds pour soutenir Black Lives Matter. J'espère pouvoir utiliser différents artistes aux styles artistiques variés."

Créé en 1974, le Punisher, est apparu pour la première fois dans un épisode de Spider-Man. Fou de douleur après la mort de sa femme et de ses enfants, il est l'incarnation de la justice personnelle et de la vengeance. Aveuglé par la mort de sa femme et de ses enfants, il se démarque des autres personnages des comics de l'époque par sa nature violente et son goût pour le meurtre.

Jérôme Lachasse