BFMTV

Un été avec le Studio Ghibli à la Cinémathèque Française

"Ponyo sur la falaise" de Hayao Miyazaki - Studio Ghibli 2008

"Ponyo sur la falaise" de Hayao Miyazaki - Studio Ghibli 2008 - "Ponyo sur la falaise" de Hayao Miyazaki - Studio Ghibli 2008

Du 6 juin au 25 juillet, la Cinémathèque Française met à l’honneur le studio nippon pour sa programmation "jeune public". L’occasion pour les enfants et leurs parents de (re)découvrir ces grands classiques de l’animation japonaise.

Comme un souffle de liberté en plein cœur de l’été, la Cinémathèque Française va projeter dès le 6 juin une sélection de longs métrages du Studio Ghibli. Une parenthèse rafraichissante et poétique à destination des enfants mais aussi des plus grands.

Créé en 1985 par Hayao Miyazaki et Isao Takahata, le studio d’animation japonaise bouscule le monde de l’anime à l’époque en proposant des films plus longs, alors que la tendance est aux séries comme Candy, Goldorak ou Albator. Les deux réalisateurs innovent et imaginent des histoires élaborées, construites sur l’imaginaire japonais et mettant en scène des personnages complexes.

Princesse louve, petite fille poisson, cochon volant et toute une myriade créatures à la fois magiques et inquiétantes peuplent les histoires sorties tout droit de l’imaginaire des deux cinéastes.

Des films pour les enfants et les adultes

Mais si les graphismes colorés et enchanteurs semblent a priori destinés aux enfants, les connaisseurs savent qu’il n’en est rien. Les thèmes de prédilection des réalisateurs – la relation de l’humanité avec la nature, l’écologie, la technologie ou encore la guerre – donnent parfois des films mélancoliques aussi bien destinés aux adultes qu’aux enfants. Ainsi, certaines scènes, parfois effrayantes sinon déroutantes, méritent d’être expliquées aux plus jeunes. 

Une plongée dans ces mondes enchanteurs ne serait pas totale sans une bande originale magistrale. L’immersion est ainsi garantie par le compositeur Joe Hisaishi, auteur de la plupart des musiques des films de Hayao Miyazaki.

Pour découvrir la programmation complète du 6 juin au 25 juillet, connaître les tarifs et les informations pratiques, rendez-vous sur les sites de la Mairie de Paris et de la Cinémathèque Française.

Hervine Mahaud