BFMTV

Quentin Tarantino bannit le streaming et fait l'apologie du magnétoscope 

Quentin Tarantino au Comic-Con en juillet 2015

Quentin Tarantino au Comic-Con en juillet 2015 - Kevin Winter - Getty Images - AFP

Le réalisateur américain, qui ne supporte pas les plateformes de streaming, continue d'utiliser des cassettes VHS pour enregistrer les films qui passent à la télévision.

L'ère des vidéoclubs et des magnétoscopes est révolue mais pourtant, une personne leur reste fidèle: Quentin Tarentino

Interviewé au sujet du streaming par l'écrivain Tom Roston, auteur du livre I Lost It At The Video Store, le réalisateur de Kill Bill a affirmé que ce nouveau système de diffusion "ne l'intéresse pas le moins du monde", comme le rapporte le site IndieWire.

“Je préfère les choses que je peux sentir et tenir dans ma main. Je suis incapable de regarder un film sur mon ordinateur portable. Je n'utilise pas du tout Netflix, ni aucun autre service à la demande" a déclaré Quentin Tarantino. Sa solution? Enregistrer les films qui passent à la télévision, sur VHS, avec un magnétoscope. 

Son propre vidéoclub

Celui qui a remporté une Palme d'Or en 1994 avec Pulp Fiction ne jure donc que par les VHS et les DVDs. Au point de racheter Video Archives, un vidéoclub californien où le réalisateur travaillait plus jeune avant de connaitre le succès qui est aujourd'hui le sien. "Ils ont fait faillite, alors j'ai racheté tout leur stock. Soit environ 8.000 cassettes et DVD" a affirmé Quentin Tarantino. De quoi se confectionner une belle collection.

Le réalisateur américain aurait-il peur des nouvelles technologies? Sans doute, puisqu'il a tourné son dernier film, Les Huit Salopards (The Hateful Eight), sur une pellicule en 70 mm.

Et lorsque est évoquée la possibilité que ses propres long-métrages puissent être regardés sur un écran de smartphone, il tranche: "C'est la chose la plus déprimante que j'ai entendue de ma vie". A bon entendeur...

https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV