BFMTV

Piratage de Sony Pictures: pourquoi Spider-Man ne peut être ni gay ni noir

La statue de cire de Spider-Man au musée Madame Tussauds à Londres.

La statue de cire de Spider-Man au musée Madame Tussauds à Londres. - Wikimedia - CC - Bortes Christian

Après le piratage de Sony Pictures Entertainment un échange de mails privés diffusés par Wikileaks révèle que, selon des obligations contractuelles, l'homme araignée ne peut être ni noir ni homosexuel.

La cyberattaque dont a été victime Sony Pictures Entertainment fin octobre continue d'apporter son lot de révélations. C'est ainsi que l'on apprend que la couleur de peau et l'orientation sexuelle de Spider-Man figurent parmi les obligations contractuelles qui lient les studios Sony et le géant de la bande-dessinée Marvel, rapporte le site américain Gawker.

Pas d'alcool, pas de tabac

Le contrat, qui date de 2011, stipule ainsi que le super héros ne doit pas: fumer de tabac, vendre de la drogue, abuser de l'alcool, avoir des relations sexuelles avant 16 ans et enfin ne pas être homosexuel. Même profil pour Peter Parker (l'alter ego de Spider-Man), sauf qu'il est précisé que ce dernier doit être d'origine caucasienne.

Pourtant, note Gawker, il existe bien un Spider-Man métis. C'est le cas de Miles Morales, élève de Peter Parker, lui aussi mordu par une araignée. On retrouve ce personnage né d'un père afro-américain et d'une mère porto-ricaine dans la série parallèle Ultimate de Marvel. Dans cette série, Miles Morales remplace son maître tué par le Bouffon vert. 

Un afro-américain plébiscité par les fans

Après l'annonce de la création de ce nouveau personnage, Donald Glover, un comique afro-américain s'était porté candidat, à juste titre, dans un sketch vu plus d'un million de fois, pour interpréter à l'écran le rôle du super héros.

Plus tard, il doublera quelques épisodes de la série animée Ultimate Spider-Man: Web Warriors. Ultime consécration pour l'acteur.

Dès lors, ils sont nombreux à réclamer Donald Glover comme le prochain Spider-Man, comme on peut le voir sur les réseaux sociaux avec le #donald4spiderman. Surtout depuis que Hollywood Reporter a annoncé début mars qu'Andrew Garfield n'endosserait plus le costume rouge et bleu. Même le créateur du héros, Stan Lee, a apporté son soutien à Donald Glover.

Bien que l'on assiste à un changement des mentalités chez Marvel, il n'en est pas encore de même chez Sony Pictures. On parle déjà des jeunes acteurs "blancs" Tom Holland et Charlie Rowe pour succéder à Andrew Garfield, dans le rôle de Spider-Man.

M.G.